blague psys

Publicité

L’homme qui se prenait pour un cheval

Chez un psychanalyste :
– Docteur, mon mari pense qu’il est un cheval.
– Il est probablement stressé et il lui faudrait un peu de repos.
– Mais il ne veut plus dormir dans le lit. Il passe la journée et la nuit dans le jardin à brouter de l’herbe.
– Dans ce cas, c’est plus grave, et il lui faudra un traitement qui risque d’être long et coûteux.
– Oh, ne vous en faites pas pour l’argent : Dimanche dernier, il a gagné le tiercé !