blague prix Nobel

Publicité

Les mathématiques du vélo

Venu chercher sa récompense à Stockholm, le lauréat du prix Nobel de mathématiques se souvient :
– Lorsque j’étais en CE2, on nous avait donné à résoudre le problème suivant : un cycliste part de Rennes, à 9 h, en direction du Mans. Il roule à 21 kilomètres à l’heure. Au même moment, un autre cycliste part du Mans en direction de Rennes, en roulant, lui, à 28 kilomètres à l’heure. À quelle heure se rencontreront-ils ?
– Et ce petit problème vous a donné le goût des mathématiques ?
– Non, mais il m’a complètement dégoûté du vélo.

Une autobiographie plate

– Je vous offre 30.000 euros d’à-valoir, dit un éditeur à un chercheur qui vient d’obtenir le Prix Nobel de physique, pour votre autobiographie.
– Mais, proteste le lauréat, ma vie est sans intérêt.
– Vous croyez cela mais, quand un de mes meilleurs rewriters aura mis en forme vos souvenirs, d’après vos confidences, votre vie vous paraîtra si excitante, que vous regretterez de ne pas l’avoir vécue.