blague petite culotte

Le coup des petites culottes

Un mec, une nana :
– Chérie ! Regarde, je t’ai acheté des petites culottes !
– Mais chéri… Pourquoi tu m’as acheté 12 culottes absolument identiques ?
– Parce que c’est une belle culotte…
– Oui mais on va dire après que je ne change pas de culotte !
– Qui va dire ça ?

Piquée par le golf

humour, blague piqûre, blague golf, blague sport, blague abeille, blague médecin, blague petite culotte, blague trou, blague femmes

Un groupe d’amis golfeurs s’approche du premier trou du parcours lorsqu’ils remarquent une femme à qui un médecin donne les premiers soins.

Ils rejoignent l’attroupement et un des joueurs demande :
– Qu’est-ce qui est arrivé ?
– Cette dame a été piquée par une abeille. Et elle fait une réaction.
– Diable ! Mais où s’est-elle fait piquer ?
– Entre le premier et le deuxième trou…
– Elle aurait vraiment dû mettre une petite culotte, non ?

Publicité

Pas de culotte pour le bal !

C’est une charmante jeune fille qui se prépare pour aller au bal du quartier.

Sa maman l’observe pendant les préparatifs (vous savez chez les filles en général ça prend du temps). La jeune fille a mis sa plus belle robe mais celle-ci est un peu courte. Par mégarde elle fait tomber sa boucle d’oreille et se penche pour la ramasser. Oh stupeur sa maman s’aperçoit que sa fille n’as mis de culotte !
– Allons ma petite fille, tu ne vas pas quand même aller au bal sans mettre de culotte ?
– Ecoute maman quand on va a un concert on ne met pas des boules Quiès !

La blague de la balançoire

blague enfants, blague satyre, blague vêtements, blague pédophile, blague balançoire, blague petite culotte, humour drôle

C’est une petite fille qui rentre à la maison toute excitée et qui dit à sa grand-mère :
– Oh Mamie, il m’arrive un truc incroyable ! Il y a un mec qui m’a donné vingt balles !
– Vingt euros, mais pour quoi faire ?
– Ben on était dans le square, et il m’a juste demandé de faire de la balançoire.
– Mais tu n’as rien compris, ma fille, cet homme est un satyre ! S’il t’a demandé de faire de la balançoire, c’était pour voir ta culotte. Ne te laisse plus faire !
– Ah bon, tu crois, Mamie ?
– Je sais ce que je dis : j’en ai connu, des comme ça, bien avant la guerre !

Le lendemain, la petite fille revient et lui dit :
– Eh, Mamie, Mamie ! Le mec, il m’a encore donné vingt euros.
– Mais c’est pas possible ! Tu n’as pas recommencé ?
– T’inquiète pas, je l’ai eu…
– Comment ça, tu l’as eu ?
– Je n’avais pas mis de culotte !