blague Noé

Les rats de Noé

dessins humour arche de Noé image drôle rats pilule
Les rats de Noé

Rat : « Noé, on peut aussi monter dans l’arche ? »
Noé : « Oui, mais elle doit prendre la pilule ! »
(Dessin du 30 novembre 2020)

L’auberge du déluge

Un estivant bloqué depuis huit jours dans une petite auberge de campagne à cause de la pluie incessante exprime au patron sa mauvaise humeur :
– C’est insupportable. On dirait le Déluge !
– Le quoi ?
– Le Déluge ! Vous n’avez pas entendu parler de Noé avec tous les animaux de la Création sur son bateau ?
– Vous savez, moi, avec tout le boulot que j’ai eu ces derniers temps, voilà bien trois semaines que je n’ai pas ouvert un journal !

Publicité

La drôle d’arche de Noé

blague Dieu, blague religion, blague Noé, blague arche de Noé, blague administration, blague gouvernement, humour drôle

… et Dieu a dit à Noé :
« Dans 6 mois, je vais faire tomber la pluie jusqu’à ce que toute la terre en soit recouverte et que tous les gens soient noyés. Par contre, je veux sauver quelques bonnes personnes et un couple de chaque espèce vivante sur la planète. Alors je te demande de me construire une arche. »
Et Dieu dit à Noé les spécifications qu’il voulait pour l’arche.

« D’accord », dit Noé, tremblant de peur.

« Six mois et il va commencer à pleuvoir », répéta Dieu, « Il vaudrait mieux que tu aies terminé mon arche ou alors apprends à nager ! »

Six mois passèrent, le ciel devint noir et la pluie commença à tomber. Dieu aperçu Noé, en larme, assis sur la pelouse, mais il n’y avait pas d’arche.

« Noé!!! », s’écria Dieu, « Où est mon arche ? »
Un énorme éclair s’abattit tout près de Noé.

« Dieu, je t’en prie, pardonne-moi ! », pleurnicha Noé, « J’ai fait mon possible, mais j’ai eu de gros problèmes :

– Premièrement, il a fallu que j’obtienne un permis de construire pour le projet de construction de l’arche, et vos plans n’étaient pas conformes au code. J’ai dû engager un ingénieur pour redessiner les plans.

– Deuxièmement, il y a eu de longues discussions à savoir s’il fallait ou non installer un système d’aspersion en cas d’incendie sur l’arche.

– Troisièmement, mon voisin s’est opposé à mon projet, alléguant que je violais la lois sur les zones constructibles en bâtissant mon arche sur mon propre terrain et j’ai dû obtenir une approbation de changement de zone par la commission d’urbanisme de la ville.

– Quatrièmement, j’ai eu bien du mal à trouver tout le bois nécessaire à la construction de l’arche car il y a des restrictions dans la coupe de bois, afin de sauver les hiboux qui sont en voie de disparition. Il a donc fallu que je convainque le ministère de l’environnement que j’avais besoin de ce bois, justement pour sauver les hiboux. De plus, ils n’ont pas voulu me laisser attraper un couple de hiboux. Alors, pas de hiboux.

– Cinquièmement, les menuisiers ont formé un syndicat et ont fait la grève. J’ai dû négocier les conditions de travail avant qu’ils acceptent d’utiliser leur scie et leur marteau. Maintenant, nous avons 16 menuisiers sur le bateau, mais nous n’avons pas encore de hiboux.

– Sixièmement, j’ai commencé à capturer les animaux, mais un groupe écologiste et de protection des animaux m’est tombé dessus. Ils s’opposaient au fait que je capture seulement 2 animaux de chaque espèce. Après un long moment, j’ai fini par m’en débarrasser.

– Septièmement, au moment où tout semblait rentrer dans l’ordre, j’ai reçu une note du ministère de l’environnement disant que je ne pouvais pas construire l’arche tant que je n’aurais pas rempli un formulaire gouvernemental à propos de l’inondation prévue. Ils ne furent pas très réceptif au projet disant que l’on ne pouvait pas prévoir le comportement de Dame Nature.

– Huitièmement, des ingénieurs vinrent me demander une carte détaillant les endroits où devait se produire l’inondation. Je leur ai donné un globe terrestre.

Et maintenant, j’essaie de résoudre la plainte déposée par le ministère de l’Emploi et de l’Immigration concernant le nombre de Croates que je serais supposé engagé.

Le gouvernement m’a enlevé tout mon équipement prétextant que j’essayais d’éviter de payer les taxes en quittant le pays.

Alors je ne crois pas pouvoir terminer l’arche avant au moins 5 ans. »

Soudainement, le ciel redevint clair et bleu, le soleil se mit à briller et un arc-en-ciel apparu dans le ciel. Noé regarda le ciel et souria. « Dieu, veux-tu me faire comprendre que tu ne détruiras pas la terre ? », demanda Noé, plein d’espoir.

« Non, répondit Dieu, le gouvernement l’a déjà fait. »