blague mines

La blague des Grandes Écoles

Les trois majors des promos de Cachan, de Centrale et des Mines se retrouvent par hasard dans le même avion.

Chacun apprend le titre des deux autres, et ils commencent à discuter… Soudain, l’avion tombe dans un trou d’air. Le Normalien, flegmatique, attend la fin du trouble.

Le Centralien, prudent, adopte immédiatement la position recommandée en cas de crash.

Le Minien, affolé, panique et perd son sang-froid, s’agitant encore alors que l’avion était hors de danger. Puis, il retrouve son calme et s’exclame :
– Vous vous rendez compte, si on avait eu un accident, les titres des journaux : « Les Majors des Mines, de Centrale et de Cachan meurent dans un crash aérien » !.

Le normalien sort alors de sa réserve et répond :
– Tu es sûr qu’ils auraient mis les Ecoles dans cet ordre ?

Sa femme et son âne

Pendant nos vacances en Turquie l’an dernier, alors qu’on se baladait dans la campagne, on avait remarqué un vieux fermier sur son âne, et 5 mètres plus loin, sa femme marchait à pied.

Comme je lui demandais pourquoi sa femme le suivait 5 mètres derrière, il m’avait répondu:
« Parce que c’est ma femme, et que je n’ai qu’un âne. »

Récemment, alors qu’on passait par la Bosnie, nous avons rencontré un homme sur un âne, mais ici, une femme (qui devait être la sienne) les précédait.

Comme je lui demandais pourquoi sa femme le précédait de 5 mètres et que lui voyageait à dos d’âne, il m’a répondu comme si c’était évident pour lui :
« A cause des mines ! »

Publicité