blague mère juive

Les références du postulant

Un chef du personnel dit à un candidat à l’embauche :
– Vos références sont excellentes, vraiment excellentes. À présent, vous n’en auriez pas quelques autres qui ne seraient pas signées par votre mère ?

La preuve d’amour filiale

humour, blague mère juive, blague amour filial, blague cadeaux, blague preuves, blague fils, blague salon de thé

Trois mères se retrouvent au salon de thé…

La première dit :
– Mon fils, il m’aime beaucoup. Tous les cinq ans, il m’offre un nouveau mobilier, et refait toute la tapisserie.

La seconde dit :
– Mon fils, il m’aime beaucoup aussi. Une fois par an, il m’emmène faire les boutiques et dépense sans compter.

La troisième dit :
– Moi, mon fils, il m’aime tellement qu’il va toutes les semaines chez un docteur très cher, et il parle de moi.

Publicité

La mort de la belle-fille juive

Une dame juive, dont la belle-fille vient de mourir, téléphone à son journal local et demande à parler au responsable de la section nécrologie.
– J’aimerais passer une annonce…
– Très bien, madame, je vous écoute. Quel est le texte ?
– « Sarah Davidovich est morte. »
– C’est tout ? « Sarah Davidovich est morte. » ?
– Oui c’est tout..
– Mais vous avez le droit à quatre lignes pour votre annonce. C’est compris dans le tarif.
– D’accord. Alors inscrivez : « Sarah Davidovich est morte. Mon fils Samuel est libre. »

Les trois mère juives

Trois mères juives sur une plage de Miami parlent de leurs rejetons.

La première :
« Mon fils est venu chez moi la semaine dernière, il m’a dit : Maman, tu as vu dans quoi tu vis, tu mérites mieux que ça. Et il a renouvelé le mobilier de tout l’appartement. »

La seconde :
« Moi, c’est pareil, il m’a dit : Maman, tu as vu comment tu es habillée..? Et il a renouvelé toute ma garde-robe. »

La troisième ne dit rien et sourit.

Alors les deux autres :
« Et vous ? »

La troisième dit enfin :
« Moi, c’est encore mieux. Le mien, il va trois fois par semaine chez un monsieur qu’il paye très cher et il ne lui parle que de moi. »

Le fils juif et les études

Une mère juive appelle son grand fils :
– Daviiiid, mon fils ! Ecoute ta mère qui te parle ! Voilà : tu as voulu faire Harvard, je t’ai payé Harvard Tu as voulu faire polytechnique et l’ENA, je t’ai payé polytechnique et l’ENA Tu as voulu faire Oxford, je t’ai payé Oxford… Maintenant, il faut choisir : confection pour homme ou confection pour dame ?