blague herbe

Les vaches de Toto

Toute la classe de toto fait des dessins et la maîtresse vérifie pour chacun d’eux, quand arrive le tour de Toto, elle regarde son dessin et ne voit rien sur la feuille. La maîtresse lui demande alors :
– Pourquoi tu n’as rien fait ?
– Si j’ai dessiné, répondit toto, j’avais dessiné des vaches avec de l’herbe, mais après les vaches ont tout brouté et puis elles sont parties.

La blague de la femme qui mangeait de l’herbe

blague femmes, blague nourriture, blague cuisine, blague pauvreté, blague herbe, blague broutage, blague tonte, humour drôle

Un homme assis à l’arrière d’une limousine aperçoit une femme qui mange de l’herbe sur le bord de la route.

Il demande au chauffeur de stopper le véhicule et descend parler à la femme.
– Excusez-moi de vous demander cela, madame, mais puis-je savoir pourquoi vous mangez de l’herbe ?
– Eh beh parce que j’ai rien d’autre à me mettre sous la dent, tiens !
– Vous n’avez pas de travail ?
– Eh beh, j’en avais mais j’en ai plus…
– Dites-moi… vous savez faire la cuisine ?
– Vous vous foutez de moi, ou quoi ?
– Non non, c’est sérieux !
– Ben oui, j’sais faire le cuisine, j’ai quand même pas mangé de l’herbe tout ma vie !
– En ce cas-là, je vous engage ! Parce que une femme qui sait faire la cuisine, et qui sait AUSSI tondre la pelouse, je la garde !

Publicité

La pute imberbe

Un Monsieur distingué « monte » avec une dame de petite vertu quelque part du côté de la rue St Denis.

Après les préliminaires qui consistent en la toilette intime du Monsieur, la dame se déshabille et là, ô surprise, le pubis de la dame est se révèle lisse, zéro poil…

Déçu, le Monsieur demande :
« Mais vous n’avez pas de poils, là ? »,
en pointant le pubis du doigt.

Et elle de répondre :
« Tu as déjà vu de l’herbe sur une autoroute ? »

Blondes, gazon et humour vert

blague décorateur, blague gazon, blague herbe, blague vert, blague décoration, blague blonde, humour drôle

Un décorateur et une dame sont en train de choisir les couleurs des pièces de l’étage d’une maison. Dans la première pièce, la dame dit qu’elle aimerait un bleu pâle. Le décorateur écrit ça sur son papier, va à la fenêtre et crie :
« LE CÔTÉ VERT, EN HAUT ».

Dans la deuxième pièce, la dame demande un jaune pâle. le décorateur l’écrit sur son calepin, puis se redirige vers la fenêtre et hurle :
« LE CÔTÉ VERT, EN HAUT ».
La dame est un peu curieuse mais ne dit rien encore.

Dans la troisième pièce, la dame exprime le voeu d’avoir un rose chaud. Le décorateur écrit ça tout de suite sur son calepin, puis se dirige vers la fenêtre et hurle :
« LE CÔTÉ VERT, EN HAUT ».

La dame n’y tient plus alors et lui demande :
– Pourquoi hurlez vous « LE CÔTÉ VERT, EN HAUT » systématiquement ?
– Oh je vous demande pardon madame, mais j’ai des blondes qui sont en train d’étaler le gazon en bas dans le jardin…