blague droguerie

Mort à la droguerie

– Une femme se rend dans une droguerie et demande de la mort-aux-rats au vendeur.
– De la mort-aux-rats ? Mais oui, madame ! Pour combien ?
– Boh ! Pendant que vous y êtes, mettez-en pour deux personnes.

Le désherbant vraiment sélectif

Un petit garçon entre dans une droguerie et dit au vendeur :
– Mon papy est en train de jardiner. Il voudrait un produit qui tue le chiendent, le liseron et toutes les mauvaises herbes. Et aussi les épinards…

Publicité

La blague des produits du curé

blague miracles, blague curés, blague vélo, blague résurrection, blague produits, blague droguerie, humour drôle

C’est un curé de campagne qui se rend à bicyclette au cimetière pour un enterrement. Juste avant, il est allé faire des courses dans une droguerie pour acheter divers produits dont il connaît l’utilité pour ce qui va suivre… A vous de trouver lesquels en lisant l’histoire…

La route qui mène au cimetière est en forte pente, et les freins de son vélo lâchent… Mais le curé sort alors une boîte en carton de sous sa soutane, et en répand le contenu sur son vélo, qui s’arrête alors…

Arrivé au cimetière, il annonce aux personnes présentes pour l’enterrement, incrédules :
« Ne pleurez pas, un miracle va avoir lieu, Jean va ressusciter ! »
Comme personne ne le croit et qu’il doit y avoir un climat de foi pour que le miracle ait lieu, il sort un flacon de sous sa soutane, et en répand le contenu sur l’assistance… qui aussitôt après est prise d’une foi inébranlables quant à la résurrection du mort…

Le curé s’approche alors de l’endroit où le mort repose sous terre, sort un autre flacon et verse son contenu sur la sépulture de Jean (le mort)… et celui-ci soudain sort de terre, vivant !

Quels étaient les 3 produits utilisés par le curé…???

– Le premier, pour arrêter son vélo sans frein : de la poudre à récurer (arrêt-curé)
– Le second, pour donner la foi : un produit antiseptique (anti-sceptiques)
– Le troisième, pour ressusciter le mort : du détergent (déterre-Jean)

Identique à de l’eau de Javel…

Dans une droguerie, une dame demande à un vendeur :
– Avez-vous de l’eau de Javel ?
– Non, répond le vendeur.
La cliente, déçue, s’en va.

Le patron, qui a entendu cette conversation, se précipite sur le malheureux vendeur qu’il secoue comme un prunier.
– Espèce d’imbécile ! Lorsque vous n’avez pas l’article que désire le client, il faut lui en proposer un similaire. Cette femme voulait de l’eau de Javel ; vous pouviez très bien lui vendre de l’Ajax ou n’importe quel produit nettoyant. Tâchez de vous en souvenir, à l’avenir.

Effectivement, un monsieur s’approche et interroge :
– Avez-vous du papier hygiénique ?
– Non, répond le vendeur..: Mais j’ai de l’excellent papier de verre.