L’éducation de Toto

Pendant un cours d’éducation civique, un professeur demande à ses élèves :
– Si vous marchez sur le pied d’une dame, que lui dites-vous ?

Toto lève la main et répond :
– Je lui dis pardon.
– Et si cette dame te donne un bonbon ?
– Je lui marche sur l’autre pied pour en avoir un deuxième ! répond le gamin.

Le vibro de Toto

Une institutrice demande à ses élèves de nommer des choses qui se terminent en « eur » et qui mangent des choses.

Le premier élève dit :
– Prédateur.
– Très bien, ça mange ses proies…

Le deuxième dit :
– Aspirateur
– Wow, bravo ! Belle imagination ; en effet on peut dire que ça mange la poussière.

Le petit Toto dit :
– Vibromasseur.

Manquant de tomber en bas de sa chaise, l’institutrice dit :
– Alors là, je ne vois vraiment pas ; ça, ça ne mange rien…

Et Toto explique sa réponse :
– Ma mère en a un, et elle dit toujours « qu’est-ce que ça bouffe comme piles ! ».

Cabossage paternel

Toto entre à la cuisine en pleurant, sa maman lui demande la raison de son chagrin.
– Papa a cabossé la voiture en sortant du garage.
– Mais c’est une raison de rire, et non de pleurer.
– C’est ce que j’ai fait, alors il m’a battu.