blague chou

La rose ou le chou

La petite fille dit à sa maîtresse :
– Moi, madame, je suis née dans une rose, mais mon petit frère, lui, est né dans un chou.

Sa copine assise à côté d’elle s’exclame :
– Oh ! La, la, la, la !
– Qu’est-ce que tu as à crier comme ça ?
– Chez nous, ce n’est pas la même chose, moi, je suis sortie simplement du ventre de maman.
– Mais enfin qui a pu te dire ça ?
– Mes parents. Nous occupons un appartement dans un immeuble, et comme nous n’avons pas de jardin, papa s’est débrouillé autrement.

Publicité

La preuve par le chou

Dans un restaurant rempli de clients, un petit monsieur se lève pour aller chercher lui-même une tasse de café. Quand il revient, un colosse est assis à sa place.
– Excusez-moi, dit le petit monsieur, j’avais réservé cette table.
– La preuve ? grogne le colosse sans bouger de sa chaise.
– La preuve ? C’est que vous êtes assis sur le chou à la crème que j’avais laissé sur ma chaise !

La pauvre normalité

Trois jeunes garçons racontent la venue de leur petit frère. Un des garçons commence :
– Moi, ma maman a laissé la fenêtre ouverte et quand les cigognes sont passées, elle a trouvé mon petit frère enveloppé dans un linge.
– Moi, poursuit un autre garçon, ma maman a été dans le jardin et a trouvé dans un chou mon petit frère.

Puis le dernier garçon, un peu triste, dit d’une petite voix :
– Nous, comme nous sommes pauvres, mon petit frère, c’est ma maman qui l’a fait toute seule.

La soeur qui avait des gaz

humour, religion, blague sur les religions, sœur, blague sur les sœurs, grossesse, blague sur les grossesses, gaz, blague sur les gaz, cassoulet, blague sur le cassoulet, chou, blague sur les choux, religieuse, blague sur les religieuses, pet, blague sur les pets, bébé, blague sur les bébés, grossir, blague sur grossir, landau, blague sur les landaus, digestion, blague sur la digestion

L’abbé Nédictine, en visite au couvent, voyant passer la sœur Gabrielle et son ventre protubérant :
– Dites-moi sœur Gabrielle, vous ne prendriez pas un peu de poids en ce moment ?
– Oh non mon Père, ce n’est qu’un peu de gaz. J’ai toujours beaucoup de mal à digérer le chou…

Quelques mois plus tard, l’abbé Nédictine revient rendre visite aux sœurs. Et voyant la sœur Gabrielle encore plus engoncée dans sa tenue de religieuse, il lui demande :
– Sœur Gabrielle, êtes-vous bien sûre de ne pas grossir ces temps-ci ?
– Non non, Mon Père, c’est qu’il y avait du cassoulet ce midi au réfectoire, et vous savez que j’ai tendance à digérer difficilement, répond la sœur Gabrielle en rougissant.

Six mois plus tard, l’abbé Nédictine passe à nouveau rendre visite aux religieuses. Et voyant la sœur Gabrielle en train de pousser un landau de bébé, l’abbé Nédictine s’approche, se penche vers le bébé et dit :
– Oh le joli petit pet !