Les avocats et la chose sexuelle

humour, blague avocat, blague travail, blague plaisir, blague sexe, blague couples, blague vie de couple, blague boulot, blague associés, blague collaborateur, blague stagiaire, humour sexuel

L’associé majoritaire d’un grand cabinet d’avocats d’affaires déambule dans son bureau climatisé de 120 m². Il s’ennuie. Après avoir consulté ses mails, il décide d’aller voir son principal associé (lui-même plongé dans une partie de Tetris en réseau). Une fois dans le bureau, il lui dit :
– Écoute, j’ai une terrible préoccupation à propos de mon épouse (l’héritière grâce à laquelle son cabinet possède ses clients). Je me demande si le fait de lui faire l’amour est une question de travail, ou est-ce juste une question de plaisir ?

Son associé embarrassé, lui répond sans trop se mouiller :
– Franchement, je n’en ai aucune idée…
– Tu as une heure pour me donner la réponse, ordonne le big boss.

L’associé court voir le manager qui lisait le journal tranquillement dans son bureau et lui pose le problème :
– Une question, si mon associé se tape sa femme, à ton avis, c’est une affaire de travail ou c’est juste pour le plaisir ?
– Alors là, j’en sais rien, lui répond-t-il.
– Tu as 55 minutes pour me répondre !

Le manager va voir son collaborateur senior, en pause :
– Si le big boss saute sa chérie, c’est du travail ou du plaisir ?
– Franchement je ne peux pas te répondre.
– T’as 45 minutes !

Celui-ci va voir son collaborateur junior.
– Si le vieux baise sa meuf, c’est du taf ou c’est juste pour le fun ?
– J’en sais rien.
– 20 minutes !

Le collaborateur junior va donc voir un de ses stagiaires, complètement débordé par le travail :
– Oh ! le stagiaire ! Une question ?
– Pas maintenant, j’ai du travail par-dessus la tête, j’ai pas le temps, j’ai plein de trucs à faire.
– C’est super urgent ! Il faut que tu répondes.
– Vas-y ! C’est quoi ? demande le stagiaire.
– Si le big boss fait l’amour à sa maîtresse, c’est du boulot ou du plaisir ?
– Arrête, trop facile, c’est du plaisir ! affirme le stagiaire.
– Attends ! Mais comment tu peux le savoir aussi vite ?

Le stagiaire répond, indigné :
– Dans ce cabinet, si jamais c’était du boulot, c’est moi qui serais en train de me la taper !