15 septembre 2018 – Si jeunesse pouvait…

dessin d'actualité drôle d'Emmanuel Macron réagissant à l'audition d'Alexandre Benalla par le Sénat
15 septembre 2018 – Si jeunesse pouvait…

Emmanuel Macron : « Je dissous aujourd’hui le Sénat ! »
Christophe Castaner : « On ne peut pas, Monsieur le Président ! »
(caricature d’Emmanuel Macron et Christophe Castaner)

Ce qu’il y a de fort, c’est que LREM et Benalla vont finir par me rendre les sénateurs sympathiques !
Zaïtchick

20 septembre 2018 – L’aventure au bout de la rue

dessin d'actualité humoristique d'un professeur d'enseignement professionnel apprenant aux élèves à traverser la rue
20 septembre 2018 – L’aventure au bout de la rue

Professeur : « Bon, dans le cadre de la réforme de l’enseignement pro, on va vous montrer comment traverser la rue pour trouver un job. »
(caricature de l’enseignement Professionnel)

16 septembre 2018 – Tête de lard

Les élèves de Bac Pro devront réaliser un chef d’œuvre.

dessin d'actualité humoristique du chef d'oeuvre réalisé par les élèves de Bac Pro
16 septembre 2018 – Tête de lard

Professeur : « À mon avis, Blanquer ne va pas aimer… »
(caricature de tête de lard)

18 septembre 2018 – Combattre le futur

1800 emplois supprimés en 2019 : Blanquer, le Terminator de l’Éducation Nationale.

dessin d'actualité humoristique de Jean-Michel Blanquer annonçant la suppression de 1800 postes dans l'Éducation Nationale
18 septembre 2018 – Combattre le futur

(caricature de Jean-Michel Blanquer)

16 septembre 2018 – Macron à la rue

dessin d'actualité humoristique sur Emmanuel Macron trouvant un travail en traversant la rue
16 septembre 2018 – Macron à la rue

Emmanuel Macron : « Je traverse la rue et je vous trouve un travail. »
(caricature d’Emmanuel Macron)

Dernière macronerie de Son Altesse Présidentielle (« qu’on parle de vous en bien ou en mal, ce qui compte, c’est qu’on en parle ») à un jeune chômeur : « je traverse la rue et je vous trouve un boulot. »

Sous-entendu, il suffit de se bouger pour trouver du travail et les gens qui restent au chômage le veulent bien. Dans ce pays, il y a trois millions de fainéants qui n’ont pas envie d’occuper des emplois sous prétextes qu’ils sont pénibles, mal payés, sous-qualifiés et/ou à l’autre bout du pays. On connaît la chanson et ceux qui l’aiment ont rarement été au chômage pour de vrai.

Zaïtchick