Les nouveaux cobayes médicaux

Le Ministère de la Santé a annoncé que, dorénavant, on n’utiliserait plus de rats pour des expérimentations médicales. On utilisera plutôt des avocats, et ce, pour trois bonnes raisons : – Il y a plus d’avocats que de rats.
– Les chercheurs s’attachent moins sentimentalement aux avocats qu’aux rats.
– Il y a des choses que les rats refuseront toujours de faire.

15 octobre 2015 – Invasion de rats sur les plages de Cannes !

Comme les humains, les rats subissent aussi les conséquences des inondations qui ont frappé la Côte d’Azur, ce week-end. Ils ont dû fuir leur habitat en sous-sol, pour se nourrir ils s’attaquent aux poubelles de la plage. Comment se débarrasser de ces nuisibles ?

(caricature Brigitte Bardot)

Retrouvez toutes les oeuvres de Jerc sur http://www.jerc-tbm.com

Le pot de lait du bébé écossais

Au soir d’une froide journée d’hiver, un Français en vacances en Écosse décide de vérifier si le cliché visant les Ecossais et leur pingrerie est le reflet de la réalité.

Il s’arrête dans une fermette, et prétextant une panne de voiture, il demande l’hospitalité pour la nuit. Sans se faire prier, la femme du cottage l’invite à entrer et à venir se réchauffer près du feu en attendant l’heure du repas. Rapidement après s’être installé, le Français demande s’il est possible de boire quelque chose. Gentiment, la femme lui tend un grand bol en terre cuite rempli du lait de la traite du soir. Après qu’il en ait bu une grosse gorgée, le Français s’écrie :
« Hmmmm quel bon lait ! C’est vraiment gentil et généreux de votre part de prendre soin de moi comme ça ! »

L’Écossaise répond avec modestie :
« Ce n’est rien. Je n’ai pas donné ce lait à boire aux enfants car mon mari a trouvé un rat mort dedans. »

Pris d’un haut le cœur, le Français porte les deux mains à sa bouche pour s’empêcher de vomir, et du coup, le broc tombe par terre et se brise en mille morceaux sur le sol. En voyant les dégâts, la fermière attrape son balai, le brandit en l’air et crie à l’encontre du Français :
« Sors de ma maison, espèce de porc, ingrat ! Je te fais entrer chez moi, je te fais partager notre feu, je te donne notre lait à boire, et maintenant tu récompenses ma gentillesse en cassant le pot du bébé ! »

Les vacances sur la Costa Brava

Un couple d’Anglais a loué un bungalow sur la Costa Brava. Le lendemain de leur arrivée, la propriétaire leur demande : – Avez-vous bien dormi ?
– Bien dormi ! Explose le mari, mais pendant toute la nuit nous n’avons pas pu fermer l’œil à cause d’un combat de rats.
– Señor, répond la propriétaire, pour 8.500 pesetas de location par semaine, malgré toute ma bonne volonté, je ne peux pas vous offrir chaque nuit une corrida.

Le touriste Belge dans le Finistère

Un touriste belge vient en vacances dans une petite station balnéaire du Finistère. Arrivé sur le port, il demande à un pêcheur :
– Dites-moi, une fois… Il n’y avait pas une jetée l’année dernière ici ? – Si, fait le pêcheur, mais elle a été entièrement détruite par un raz de marée.
– Pas possible ! Jamais je n’aurais cru qu’un petit rongeur comme ça puisse faire autant de dégâts !

La nourriture en prison

Dans une prison, un condamné dit à un nouvel arrivant :
– Il faut que tu saches bien, dès le début, qu’ici la nourriture est dégoûtante.
– A ce point-là ? – Ecoute, fais l’expérience de tendre à un rat le contenu de ta gamelle. Un quart d’heure plus tard, tu le verras revenir pour te supplier de lui donner un peu de bicarbonate.

Les rats de Bruxelles

Bruxelles est envahie par les rats. Il y en a partout. C’est l’horreur ! Ils ont tout essayé, la mort-aux-rats, les chats, les rapaces… Rien ne marche. Mais un jour, ils apprennent l’existence, dans le fin fond du Sud de la France, d’un vieil ermite qui aurait des solutions miracles pour tout. « Pourquoi pas », se disent-ils… Alors voilà les sages de Bruxelles qui partent pour Marseille et sa garrigue. Ils trouvent le vieil ermite et lui expliquent leur problème. Le vieil homme rigole et leur dit :
– J’ai la solution à vos problèmes. Prenez cette boite. Ouvrez-la dans votre ville. Un rat en sortira. Il fera partir tous les autres. Remettez-le ensuite dedans et ramenez-le moi.

Les sages repartent dans leur ville et ouvrent la boite. Dedans il y a un rat. Tout rose. Les yeux roses, les pattes roses, la queue rose, le poil rose… Bref, un rat rose. Le rat sort, court à travers la ville, et bientôt tous les rats de la ville le suivent. Il finit sa tournée en sautant dans le fleuve, et en nageant de l’autre côté. Et, les rats de la ville qui le suivent se noient. Le rat rose revient dans sa boite. Les sages se disent que ça pourrait être bien de lui faire faire un dernier tour. Et ils recommencent… Quelques derniers rats finissent aussi noyés. La ville est libérée de ses rats !

Les sages repartent pour la France, ramener le rat rose à son propriétaire. Une fois sur place, ils donnent le rat, et se regardent les uns, les autres. Une idée surgit. L’un d’entre eux s’adresse au vieil ermite :
– Et, heu… vous n’auriez pas un, heu… flamand, de la même couleur ?