La martiniquaise dans la parfumerie

C’est une Martiniquaise ; elle rentre dans un magasin de parfums, et elle demande :
– Je voudrais de la pou de i. Le vendeur lui répond :
– Excusez-moi, je n’ai pas très bien compris.
– Je voudrais de la pou de i !
– Excusez-moi.

Il va voir le directeur et il lui dit :
– J’ai là une dame qui veux de la poudehie.

Le directeur :
– Eh bien elle est Martiniquaise, voilà tout ! Elle ne prononce pas les « r ». Ce qu’elle veut c’est de la poudre de riz !

Alors le vendeur fait :
– Ah bon !

Il retourne près de sa cliente et, deux secondes après, le directeur arrive :
– Alors, elle n’est plus là, votre Martiniquaise ?
– Non, non, elle s’est enfuie parce que je lui ai proposé de voir mes houpettes.

Rate this post