voyages

Publicité

Le séjour à Paris de l’esquimau

Un esquimau rentre, ravi, de son premier séjour à Paris. On l’interroge :
– Tu étais descendu à l’hôtel ? – Non, mieux que ça. Je logeais chez l’habitant : chez un boucher exactement. C’était merveilleux comme confort. Il m’avait installé un lit dans sa chambre froide.