Les viols de l’octogénaire

C’est un vieux monsieur de 85 ans qui vient d’être arrêté après avoir commit une série de viols. Il est passé aux aveux pendant sa garde à vue.

Après qu’il a signé sa déposition, le commissaire lui pose une dernière question :
« Dites-moi, j’aimerai quand même que vous m’expliquiez… Vous avez reconnu avoir violé une jeune femme près de la Porte d’Auteuil à 15 heures, ensuite vous avez violé une mère de famille à République à 16 heures, et enfin, vous avez violé une étudiante vétérinaire à Maisons-Alfort à 17 heures… C’est carrément incroyable ; Comment avez-vous fait ? »

Alors le vieux monsieur répond :
« Oh ben, j’ai un scooter ! »

La réclusion du grimpeur

« Fait divers : L’homme qui a commis plusieurs viols en région parisienne et qui porte le même nom qu’un coureur cycliste, a été condamné à 20 ans de réclusion et élu meilleur grimpeur de la région. »

Les Nuls

16 novembre 2018 – Merci pas Tron

La justice merde : Georges viols non coupable des Tron !

dessin d'actualité humoristique sur la réaction de Georges Tron a l'annonce de son jugement
16 novembre 2018 – Merci pas Tron

(caricature de Georges Tron)

Les vieilles outragées

Deux dames du club du troisième âge prennent le thé devant des petits gâteaux.
– Alors, quoi de neuf depuis la dernière fois qu’on s’est vues ?
– Oh, tu sais ce Monsieur Martin qui vient tout juste d’emménager à côté de chez moi et qui s’est inscrit tout de suite à notre club, eh bien hier soir, nous sommes sortis ensemble. Il est arrivé sur le pas de ma porte avec un bouquet de roses à la main. Ensuite, comme un vrai gentleman, il m’a emmenée au restaurant et nous avons pris un plateau de fruits de mer. Puis, toujours en gentleman, il m’a invité à prendre un verre au piano-bar. Sur le coup de minuit, il m’a raccompagné jusque chez moi, toujours avec la manière. Là, je n’ai pas voulu le laisser repartir comme ça, alors je l’ai invité à rentrer prendre un dernier verre. À ce moment-là, il s’est approché de moi et m’a arraché tous mes vêtements, il m’a tiré de force sur le lit et m’a fait subir les pires outrages !…
– Oh Mon Dieu, répond l’autre, et dire qu’il m’a donné rendez-vous ce soir ! Qu’est-ce que tu crois que je dois faire ?
– Ben, si j’étais toi, je mettrais des vieux vêtements.

Le viol invisible

Les perles : la police

Mme X. se plaint pour la seconde fois dans le même mois d’avoir été violée pendant la nuit. Aux questions du gendarme, elle répond qu’elle ne s’est aperçue de rien pendant son sommeil, ce n’est qu’au réveil qu’elle en a senti les effets.