village

C’est qui le plus méchant ?

Le téléphone sonne à la gendarmerie. Le brigadier décroche. Au bout du fil, il y a une vieille fille qui habite à l’entrée du village.
– Venez-vite ! demande-t-elle, c’est affreux ! Le facteur veut tuer mon chien !

Le brigadier tente de la calmer :
– Voyons, c’est impossible. Le facteur est un brave homme qui aime les animaux.
– Un brave homme ? Eh bien, venez donc le voir perché sur la branche du pommier, rouge de colère et criant à mon chien, qui est au pied de l’arbre avec un morceau de son pantalon entre les dents : « J’aurai ta peau, sale bête ! ».

L’histoire c’est ma drogue

Dans un petit village sur les hauts plateaux de Colombie, une jeune institutrice fait un cours d’Histoire de France :
– Savez-vous qui était Jeanne d’Arc ?
– Oui, mademoiselle, répond une petite fille, Jeanne d’Arc, c’était 45 kg d’héroïne pure…

Aïe ça va refaire mal

Le docteur Jo Sacine vient de s’établir dans un modeste village du Val de Loire. Après avoir examiné un patient et dans l’impossibilité de sortir un diagnostic, il demande à tout hasard :
– Au fait, avez-vous déjà eu ça ?
– Eh bien, oui, justement, fait l’autre.
– Alors, ne cherchons pas plus loin : c’est une rechute !

Rentable, non ?

Au centre du village, un maire avait apposé cette pancarte : « 10 euros d’amende à qui marchera sur la pelouse ».

Un jour, on voit une nouvelle pancarte : « 1 euro d’amende à qui marchera sur la pelouse ».

Interrogé, il répond :
– À ce prix-là, personne ne marchait sur la pelouse.

L’âne du village

Un curé de campagne découvre un beau matin, un âne mort devant sa porte. Il téléphone aussitôt au maire de la commune et demande qu’on enlève le corps.
– Mais, monsieur le curé, c’est votre métier d’enterrer les morts !
– C’est juste, mais la loi m’oblige à consulter la famille du défunt.