Connais-toi toi-même…

Vous êtes-vous jamais rendu coupable de regarder d’autres personnes du même âge que vous en pensant « Je ne peux tout de même pas paraître aussi vieux ? ».

Vous apprécierez alors cette petite histoire vraie…

Tout en attendant mon premier rendez-vous dans la salle d’attente de mon nouveau dentiste, je tuais le temps en lisant son diplôme affiché au mur. Soudain, je me suis rappelé qu’un garçon grand et beau avec les mêmes noms et prénoms avait été dans ma classe de lycée il y a environ 30 ans.

En le voyant, cependant, j’ai rapidement jeté aux orties une telle pensée. Cet homme aux cheveux gris, avec une tonsure de moine était assurément trop vieux pour avoir jamais fréquenté la même classe que moi…

Après qu’il a eu examiné mes dents, je lui ai toutefois demandé s’il était allé au lycée local. « Oui », a-t-il répondu. « Quand vous avez passé votre bac ? » ai-je alors demandé. Il a répondu : « en 1981, pourquoi ? »

« Mais alors, vous étiez dans ma classe ! » me suis-je exclamée. Il m’a alors regardé de haut en bas et a alors demandé : « Quelle matière est-ce que vous enseigniez ? »

La spiritualité féminine

« Certaines femmes ne deviennent spirituelles qu’en vieillissant ; on dirait qu’alors elles travaillent à se faire écouter pour empêcher qu’on les regarde. »

Mirabeau (1749-1791)

La surdité de l’âge

Deux gars dans la soixantaine parlent du vieillissement et l’un dit à l’autre :
– Le pire, c’est pour nos femmes ; elles refusent d’admettre qu’elles vieillissent et essaient toujours de cacher leurs petits bobos »
– Tu as bien raison lui dit l’autre mais j’ai trouvé un maudit bon truc pour les prendre au jeu : ainsi, si tu veux savoir si ta femme commence à être sourde, places-toi à 20 pieds d’elle et poses-lui une question puis, quand tu verras qu’elle ne répond pas, avances-toi à 15 pieds, puis à 10, puis à 5 et là, elle va devoir se rendre à l’évidence qu’elle est sourde.

Le bonhomme trouve l’idée bonne et en entrant chez lui, il est à 20 pieds de sa femme et lui demande d’une voix forte :
– Qu’est-ce qu’on mange pour souper ?
Pas de réponse !

Il s’approche alors à 15 pieds et lui demande encore :
– Qu’est-ce qu’on mange pour souper ?
Pas de réponse !

Il s’approche encore, à 10 pieds, et lui redemande :
– Qu’est-ce qu’on mange pour souper ?
Pas de réponse !

Le gars n’en revient pas ; il s’approche alors à 5 pieds et hurle :
– Qu’est-ce qu’on mange pour souper ?

Sa femme se retourne et lui dit :
– Pour la quatrième fois… du poulet !