Le moral à zéro

La femme toute nue s’examine dans la porte miroir et dit à son mari :
« Tu sais quand je me regarde, je vois une femme vieillie ; j’ai la face pleine de rides. J’ai des poches sous les yeux. Mes cheveux sont grisonnants. Mes seins tombent quasiment jusqu’à la ceinture. Mes hanches ont élargi de façon disproportionnée. J’ai une culotte de cheval. Mes fesses sont devenues énormes et pendantes. Et mes jambes sont devenues toutes maigrichonnes. Je t’en prie, chéri, dis-moi quelque chose qui me remonterait le moral. »

L’homme réfléchit quelques secondes et soudain lui dit :
« Eh bien ! Chérie, tu as encore une excellente vue. »

Rate this post

La forme des seins

Un jeune garçon demande à son père :
– Papa, c’est normal pour nous, les garçons, de classifier les différentes sortes de seins ?

Surpris, le papa répond :
– Bien sûr, mon garçon, si non, on ne serait pas normaux… il y a trois sortes de poitrines… tout dépend de l’âge de la femme… Dans les vingt ans, ses seins sont comme des melons, ronds et fermes. Entre la trentaine et la quarantaine, ils sont comme des poires, encore beaux, mais un peu pendants. Après la cinquantaine, ils sont comme des oignons.
– Des oignons, papa ?
– Oui, tu les regardes et ils te font pleurer…

Rate this post

Le vieux passager de la SNCF

Un monsieur très âgé présente son ticket au contrôleur :
– Mais c’est un billet avec réduction enfants que vous avez là !
– Vous imaginez depuis combien de temps j’attends le train !

Rate this post

Le pénis comme un arbre

Une jeune fille demande à sa mère :
– Maman, combien de sortes de pénis il y a ?

Surpris, la maman répond :
– Bien, ma fille, un homme passe par trois phases… Dans la vingtaine, son pénis est comme un chêne, grandiose et rigide. Dans la trentaine et la quarantaine, il est comme un bouleau, flexible mais encore fiable. Après la cinquantaine, il est comme un arbre de Noël.
– Un arbre de Noël, maman ?
– Oui, asséché et les boules ne servent qu’à le décorer…

Rate this post

La vieillesse, c’est cruel

Sur un banc du parc, trois retraités échangent quelques mots :

Marcel, 70 ans :
« J’peux pas me plaindre, la santé ça va plutôt bien. Je mange, je vois encore sans lunettes, j’entends bien. Avec ma femme, on se câline encore de temps en temps… une fois par mois. Mais, dès que je marche, ce n’est pas facile. Chez moi, ce sont les jambes qui ne vont pas… »

Joseph, 71 ans :
« Moi non plus, je n’ai pas à me plaindre. Pour manger, marcher, dormir, pas de problème. Avec ma femme, on se paye encore du bon temps, pas trop souvent… Noël, Pâques… C’est assez correct. Mais le problème c’est que je ne vois vraiment pas bien, même avec mes lunettes. Chez moi, ce sont les yeux qui ne vont pas… »

Alfred, 72 ans :
« Moi aussi, ça va plutôt bien. Je mange, quoique je n’ai plus mon appétit d’autrefois, mais ça va. Je marche…pas très loin quand même. J’entends encore assez bien et je vois clair sans lunettes. Mais je dois ajouter qu’il m’arrive des trucs bizarres. Tout à l’heure, Marguerite, la femme de ménage s’est baissée pour ramasser le tuyau de l’aspirateur et… je n’ai pas pu résister. Je lui ai retroussé la jupe, baissé mon pantalon, et hop ! Et quand on a eu fini notre affaire, elle s’est retournée et m’a dit : Mais, Monsieur… ça fait la troisième fois ce matin !… Vous voyez les copains, chez moi, c’est la mémoire qui ne va pas ! »

5 (100%) 1 vote