La broderie alphabétique

Une mémé passe ses journées à broder la lettre « A » sur le linge de la famille. Une autre vieille dame lui demande :
– Pourquoi fais-tu toujours la lettre « A » ?
– Parce que c’est la seule que je sais faire. J’ai jamais appris le reste de l’alphabet. De toutes façons, ça tombe bien : ma fille s’appelle Arsule, mon gendre Arnest, leur fils Anri… Il y a que pour leur petit dernier que ça tombe mal, il s’appelle Oguste !

Cinquante ans de contrariété

La police interroge une femme de 80 ans qui a tiré à coups de revolver sur son mari.
– Pourquoi avez-vous fait ça ?
– Je n’en pouvais plus, depuis cinquante ans que nous sommes mariés, de l’entendre me contredire à tout propos.

A ce moment, le mari, gisant à terre dans une mare de sang, ouvre faiblement un œil et proteste, dans un dernier souffle :
– Ce n’est pas vrai…

Le melon de la vieille

Une petite vieille, très méfiante, saisit un melon, sur l’étal d’un marchand de fruits et légumes. Elle commence par l’examiner de près, avec attention, en le faisant tourner dans sa main, puis elle le porte à son oreille, en le secouant. Enfin, elle le tâte du pouce en divers endroits.

Le marchand, exaspéré par ce manège, questionne la dame :
– A votre avis, c’est grave, docteur ?

Les prix des épiceries ambulantes

Dans un village perdu, une petite vieille dit à l’épicier ambulant qui fait sa tournée :
« Ça ne vous ennuie pas de me prendre à bord de votre camionnette et de me ramener ? Ce serait bien, si vous pouviez m’attendre cinq minutes pendant que j’irais à Carrefour. J’ai besoin de gros sel et ils vendent le paquet 20 centimes de moins que vous. »