Se prendre pour un ver de terre

C’est un fou qui s’en vient trouver le directeur de l’asile :
– Docteur, je suis guéri : je ne me prends plus pour un ver de terre. J’aimerai quitter cet endroit maintenant.

Le médecin chef lui répond :
– Je ne demande qu’à vous croire, et je serai vraiment très heureux de confirmer que vous êtes effectivement guéri. Mais pour affirmer cela, il va falloir faire le test du poulailler : dès demain vous m’accompagnerez dans le poulailler de la ferme d’à côté et si vous passez ce test, vous pourrez sortir dans la journée.
– Impossible, répond le fou. Je n’ai aucune envie de me faire manger tout cru !
– Mais, vous me disiez ne plus être un ver de terre ? Interroge le docteur.
– C’est vrai… Mais les poules, elles, elles ne le savent pas !

Rate this post