La violence quotidienne

Chaque jour, des milliers de verbes sont victimes de violences conjugales. Ne les oublions pas.

Le poème de qualité

Je creuse,
Tu creuses,
Il creuse,
Nous creusons,
Vous creusez,
Ils creusent…

C’est pas forcément un très beau poème, mais c’est très profond…

Les limites de la conjugaison

À l’école :
– Toto, demande la maîtresse, conjugue-moi le verbe « chanter » à la seconde personne du singulier.
– « Tu chantes », madame, dit le petit Toto.
– Bien. Et si c’est ta sœur qui chante, tu diras…
– ARRÊÊÊTE !

Les verbes de Toto

À l’école :
– Toto, cites-moi quelques verbes du premier groupe.
– Appeler, rencontrer, inviter, accepter, embrasser, déshabiller, caresser, coucher…
– Si tu oses ajouter « pénétrer », je te colle un zéro !
– Décourager, rhabiller, raccompagner, énerver, rentrer, masturber…

La conjugaison imparfaite

L’instituteur demande :
– Quel est l’imparfait du verbe parler ?

Toto lève le doigt :
– Bégayer, m’sieur.