vendeurs

La galanterie du vendeur de voiture

Un vendeur de voitures était en train de faire l’article d’une Austin mini à une à une femme dont l’embonpoint marqué ne pouvait passer inaperçu. Ayant terminé ses dithyrambes sur ce modèle de voiture, il conclue comme il le fait toujours avec sa question classique au client qui se tâte encore un peu :
« Et maintenant, qu’est-ce que vous voudriez pour prendre place à l’intérieur de ce petit bijou ? »

Et la femme, regardant l’habitacle de la voiture lui répond :
« Probablement un levier. »

Mieux que le vibromasseur

Une dame d’une cinquantaine d’années, couverte de bijoux, entre dans un magasin et demande à un jeune vendeur :
– Je voudrais deux piles rondes de 4,5 volts, pour mon vibromasseur.

Evaluant d’un coup d’œil le bel avenir qui s’offre à lui, le vendeur répond :
– J’attends une livraison de piles pour après-demain, madame, mais, si cela peut vous dépanner, je suis libre à l’heure du déjeuner et, chaque soir, à partir de 19 heures. Et je vous jure que je fais bien du 220.

Publicité

Le commerce en Belgique

C’est deux Belges qui s’entraînent à la vente après avoir acheté un magasin de fruits et légumes. L’un fait le client et l’autre le vendeur :
– Bonjour avez-vous une tonne de carottes ?
– Idiot ! ça ne se demande pas, une tonne de carottes. On reprend…
– Avez-vous 50 grammes de carottes ?
– Imbécile, Ca ne se demande pas 50 grammes de carottes. On reprend…
– Avez-vous 5 kilos de carottes ?
– Bien sûr, monsieur. Avez-vous des bouteilles vides ?

La pureté de la laine

Dans une boutique de vêtements pour hommes, un monsieur interroge le vendeur :
– Cette veste est bien en pure laine ? Le vendeur répond sans hésiter :
– Aussi pure que la femme de vos pensées.
– Vraiment, dit le client, songeur… Bon, eh bien, je vais prendre du tergal.