Les pleurs à retardement

Pour ces quatre membres du conseil d’administration de la Tyrell Corporation, le sommet de la réunion annuelle des actionnaires se résumait à la partie du golf du dimanche après-midi.

Et les quatre pontes en étaient à leur douzième trou lorsqu’une des secrétaires de direction les rejoignit en courant. Hors d’haleine et rouge d’avoir couru, elle criait :
« Monsieur Tyrell, Monsieur Tyrell, c’est une terrible nouvelle : votre femme vient de trouver la mort dans un accident de voiture ! »

Alors Tyrell se retourna vers ses compagnons et leur dit :
« Les gars je préfère autant vous le dire tout de suite : encore 6 trous et vous allez voir un type pleurer toutes les larmes de son corps. »

La polygamie du veuvage

Les perles : les journalistes

« En cette pénible circonstance, nous présentons à sa femme, ainsi qu’à sa jeune veuve, nos condoléances attristées. »

Le sauvetage de William Gladstone

Les perles : la politique

À propos de William Gladstone :
« Si Gladstone tombait dans la Tamise, ce serait bien triste, mais si quelqu’un le sauvait, ce serait une catastrophe. »

(Benjamin Disraeli)

L’école des faons

Les perles : la politique

« En écoutant La Marseillaise, j’en ai les larmes aux yeux comme en regardant la mort de Bambi. »

(Corinne Lepage, ancienne ministre de l’Environnement)

La tristesse télévisuelle

Le spécialiste ne peut pas faire la réparation sur place : il doit emporter le poste de télé qu’il gardera au moins nuit jours. Voyant partir son appareil, l’homme laisse échapper une larme et sa femme lui dit :
– Tu te souviens, l’an dernier, quand l’ambulance m’a emmenée à l’hôpital ? Tu n’avais pas pleuré…