Les Suisses et le réfugié Kosovar

Un Kosovar arrive en Suisse. Tout excité, il arrête le premier passant qu’il rencontre :
– Bonjour, monsieur Suisse, merci accueillir moi dans beau pays à vous et…

Son interlocuteur l’interrompt :
– Hé, hé, je ne suis pas suisse, je suis Marocain !

Le Kosovar poursuit donc sa route et apostrophe un autre passant un peu plus loin :
– Ah, merci, monsieur Suisse, vous laisser famille moi rester ici…

À nouveau, il est interrompu avant d’avoir terminé sa phrase :
– Moi pas Suisse, moi Turc !

Le Kosovar continue son chemin et interpelle à nouveau le passant suivant :
– Monsieur le Suisse, moi remercier pour hospitalité vous.
– Mais mon ami, tu ne vois pas que je suis Noir ? Je suis Congolais, pas Suisse.
– Mais, répond le Kosovar dépité, où sont Suisses alors ?

Le Congolais regarde sa montre et répond :
– Oh, eux ils travaillent jusqu’à 17 heures…

Rate this post

L’insomnie du fonctionnaire

Un fonctionnaire se plaint :
– C’est épouvantable ! Avec mon nouveau chef, il m’est impossible de dormir au bureau.
– Pourquoi ? Il te surveille ?
– Non, il ronfle !

Rate this post

Le virus travail

C’est très sérieux ! On a récemment découvert un virus baptisé « travail ». Si vous recevez « travail » de la part de collègues ou de votre supérieur via email ou un quelconque autre moyen, refusez tout contact avec eux, quelles que soient les circonstances !

Ce virus efface complètement votre vie privée.

Si vous devez entrer en contact avec ce virus, retrouvez deux amis et courez dans un bar. Commandez 3 bières et après avoir répété le processus 14 fois, vous pourrez être tranquilles, car « travail » aura été complètement effacé de votre mémoire.

Envoyez cet avis à au moins 5 amis. Si vous vous rendez compte de ne pas en avoir au moins 5, cela signifie que vous avez déjà été infectés, que vous perdez contact avec votre entourage et que « travail » contrôle déjà votre vie, car il efface de votre mémoire les données de votre vie privée.

Attention, ce virus est mortel !

Rate this post

Un petit harceleur sexuel

Une jeune secrétaire est en train de faire des photocopies au bureau lorsqu’un de ses collègues de travail lui dit : « Hmmm, tes cheveux sentent drôlement bon ! »

Aussitôt, la secrétaire va voir son chef et se plaint auprès de lui d’avoir été victime de harcèlement sexuel !
– Comment ça ? demande le patron.
– Il m’a dit que mes cheveux sentaient drôlement bon…, répond la fille.
– Et alors ? s’étonne le chef, j’aurais plutôt pensé que c’était le genre de compliment qui vous aurait fait plaisir !
– Mais patron, reprend la fille, c’est un nain…

Rate this post