Le temps des pères

Un homme arrive chez lui un soir fatigué après une dure journée de travail, pour trouver son petit garçon de 5 ans assis sur les marches du perron.
– Papa, est-ce que je peux te poser une question ?
– Bien sûr !
– Combien gagnes-tu de l’heure ?
– Mais, ça ne te regarde pas fiston !
– Je veux juste savoir. Je t’en prie, dis-le moi !
– Bon, si tu veux absolument savoir : 35 euros de l’heure.

Le petit garçon s’en retourne dans la maison avec un air triste. Quelques minutes plus tard, il revient vers son père et lui demande :
– Papa, pourrais-tu me prêter 10 euros ?
– Bon, c’est pour ça que tu voulais savoir. Pour m’emprunter de l’argent !!! Va dans ta chambre et couche-toi. J’ai eu une journée éprouvante, je suis fatigué et je n’ai vraiment pas la tête à supporter de pareilles bêtises !

Une heure plus tard, le père, qui avait eu le temps de décompresser un peu, se demande s’il n’avait pas réagi trop fort à la demande de son fils. Peut-être voulait-il s’acheter quelque chose d’important. Il décide donc d’aller dans la chambre du petit :
– Tu dors ?
– Non, papa…
– Ecoute, j’ai réfléchi et voici le 10 euros que tu m’as demandés.
– Oh ! Merci papa !

Le gamin farfouille sous son oreiller et en sort 25 euros. Le père en voyant l’argent écarquille les yeux et se mets en colère :
– Mais pourquoi tu voulais 10 euros ? Tu en as déjà 25 ! Qu’est-ce que tu veux faire avec cet argent ?
– C’est que… Il m’en manquait. Mais maintenant j’en ai juste assez. Papa, est-ce que je pourrais t’acheter une heure de ton temps ? Demain-soir, arrive à la maison plus tôt. J’aimerais pouvoir enfin souper avec toi !

Rate this post