tatouages

Les Rolling Stones sur les cuisses

C’est une femme qui est une fan inconditionnelle des Rolling Stones.  Elle est tellement fan qu’elle a décidé de se faire tatouer le visage de Mick Jagger sur le devant de la cuisse gauche, et celui de Keith Richard sur le devant de la cuisse droite.

Elle se rend chez le tatoueur. Lorsque la séance de tatouage est terminée, le tatoueur lui enveloppe les cuisses de bandes Velpeau afin de limiter la douleur et l’irritation et il lui recommande de garder les bandages une semaine, et de revenir lui montrer le résultat ensuite. Une semaine plus tard, elle retire les bandages et est horrifiée : elle ne reconnaît ni Mick Jagger, ni Keith Richard.

Aussitôt, elle file chez le tatoueur, bien décidée à faire un scandale. Sur place, le tatoueur contemple son travail et semble satisfait du résultat. Comme la femme est encore plus en colère, le tatoueur lui dit :
– Calmez-vous madame. Que diriez-vous de demander l’avis d’une personne neutre ?

La femme accepte, et le tatoueur sort dans la rue… au même moment ou un clochard en état d’ébriété bien avancé passe par-là. Pensant avoir trouvé une personne « neutre », il l’agrippe par l’épaule et l’invite à rentrer dans l’atelier. Là, il demande à la dame d’exhiber ses tatouages, et il incite le clodo à regarder de près. Enfin, il demande :
– Alors, est-ce que vous reconnaissez les Rolling Stones sur l’anatomie de madame ?

Et le clodo :
– Les Rolling Stones, non. Mais par contre, le gars au milieu avec la barbe et la mauvaise haleine, ça ne peut être que le chanteur de ZZ Top.

Le tatouage des seins

Dans une ville de la côte, une fille tombe amoureuse d’un marin. Pour lui prouver son amour, elle se fait tatouer son visage sur le sein droit… Mais rien ne dure, et quelques temps plus tard le marin prend le large.

Peu après, la voilà amoureuse d’un beau militaire. Ne voulant pas que son nouvel amant soit jaloux, elle se fait à nouveau tatouer le visage du type sur l’autre sein… Mais ce que c’est que l’amour, hein… Là encore, la passion ne dure pas et le militaire la laisse tomber.

Un an plus tard, elle tombe encore amoureuse, cette fois-ci d’un garçon boucher. Lors de la première nuit qu’ils passent ensemble, au moment où ils se déshabillent, le garçon boucher est pris d’un fou-rire incontrôlable. Elle lui demande :
– Tu peux me dire ce que j’ai de si drôle ?

Et le gars, entre deux gloussements :
– C’est juste que je pense à la gueule que ces deux là allaient tirer dans dix ans…

Publicité

Le tatouage maritime

Un marin, au cours d’une escale, va chez un tatoueur. En défaisant son pantalon, il explique : – Je voudrais que vous tatouiez, sur le bas-ventre, une reproduction du sous-marin dans lequel je navigue. Comme vous le voyez, j’ai déjà le périscope.

La punkette à l’hôpital

À l’hôpital, une jeune punkette est admise aux urgences pour des maux de ventre très intenses. La jeune fille est coiffée à l’Iroquoise, la crête teinte en rouge vermillon et elle porte un peu partout quantité de tatouages. L’interne de garde qui l’examine détermine rapidement qu’elle est victime d’une crise d’appendicite aiguë et décide qu’il faut opérer.

Une fois la fille sur le billard anesthésiée, l’équipe médicale constate qu’elle a les poils pubiens teints en vert et porte un tatouage juste au-dessus du pubis disant « Pelouse interdite ».

Après l’opération, et la pose des bandages, le chirurgien s’en va chercher un crayon marqueur et inscrit sur le pansement :
« Désolé, mais j’ai du tondre le gazon. »