Comment soigner une migraine

André a très très mal à la tête. Quand il se lève le matin, il a mal à la tête. Dans les embouteillages vers le bureau, il a mal à la tête.

Toute la matinée, il a mal à la tête. Le midi il déjeune seul, forcément il ne peut pas participer aux conversations de ses collègues, il a mal à la tête.

L’après-midi, il essaie d’oublier qu’il a mal à la tête. Il rentre tôt pour essayer de se coucher et de dormir un peu, mais la nuit le trouve éveillé par son mal à la tête…

Ça fait dix ans que ça dure et après avoir consulté plusieurs médecins sur son cas, au bord du suicide, André prend un matin rendez-vous chez un spécialiste. L’homme en question passe la tête d’André au scanner et rend son verdict :
– André, j’ai deux nouvelles, une bonne et une mauvaise… La bonne c’est que nous avons enfin trouvé l’origine de votre mal. La mauvaise, c’est justement l’origine de votre mal… En fait, vos testicules font pression sur le bas de votre dos. Les lombaires, en réaction, pincent le nerf spinal, lequel remontant le long de la colonne jusqu’à la tête, provoque une irritation permanente du cerveau, d’où vos maux de tête chroniques.
– …Euh… Et que peut-on faire pour remédier à ça, Docteur ?
– Seulement deux choses André, vous couper les bijoux de famille, ou vous laisser vivre avec votre mal.

Quelques instants de réflexion suffisent à André pour se décider, il a vraiment trop mal à la tête :
– On coupe, Docteur !

Trois jours suffisent pour qu’André, remis des suites de l’opération, quitte la clinique. Un monde nouveau s’étale devant ses yeux incrédules : ses migraines l’ont quitté, ses tempes ne battent plus, ses idées sont claires, les gens lui sourient et il leur sourit enfin !

Pour fêter ça, passant devant l’officine d’un tailleur pour homme, il décide de s’offrir un nouveau costume sur mesure et pousse la porte de l’échoppe.
– Bonjour monsieur le tailleur, je voudrais m’offrir un costume sur mesure !
– Pas de problème monsieur, je vous propose cette veste en 54 et ce pantalon en 46 qui vous iront parfaitement.

Un peu étonné d’une telle acuité de jugement, André enfile l’ensemble et constate qu’il lui va comme un gant.
– Vraiment monsieur, je suis impressionné ! Comment pouvez-vous savoir ma taille aussi précisément ?
– Le coup d’œil du pro, monsieur, j’exerce depuis plus de vingt ans.

Emballé, André décide de compléter ses achats en s’offrant un caleçon de marque.
– Vous avez bien raison monsieur, je vous propose ce modèle à carreau en taille 42…

André corrige le tailleur.
– Désolé monsieur, mais cette fois vous faites erreur, je porte uniquement du 40.

Le tailleur insiste :
– Croyez-en le coup d’œil du pro, monsieur. En caleçon, vous faites du 42.

André insiste encore :
– Navré de vous prendre à défaut, monsieur, mais je porte du 40 depuis au moins 10 ans !

Et le tailleur, qui reste un commerçant, réplique :
– C’est comme vous voudrez monsieur, mais je dois vous prévenir : en portant du 40, vos testicules vont faire pression sur le bas de votre dos et vos lombaires, en réaction, pinceront le nerf spinal qui…

Le tailleur qui taille tordu

C’est Yossel qui va chez le tailleur pour essayer un nouveau costume. Tout de suite, il constate que les manches sont trop longues. Alors qu’il en fait la remarque au tailleur, celui-ci répond : – Pas de problème, vous n’avez qu’à plier les bras et les tenir devant vous, vous verrez que les manches de la veste seront à la bonne longueur. Là, vous voyez ?! Impeccable.
– Mais j’ai le col qui vient se plaquer sur mes oreilles !
– Ce n’est rien ça. Vous n’avez qu’à voûter votre dos un petit peu… Non, encore un peu plus… Voilà. Impeccable !
– Mais je marche sur le bas de mon pantalon !
– Ah attendez… Pliez les genoux un peu pour rattraper le mou. Voilà, on y est. Maintenant regardez-vous dans le miroir : ce costume est vraiment formidable. Il vous va à ravir !

Alors Yossel paie le tailleur et sort du magasin. Dans la rue Rachel et son mari Samuel le croisent. Rachel dit :
– Oh regarde, quel pauvre homme !

Et Samuel répond :
– Il doit avoir un sacré bon tailleur pour qu’un costume tombe aussi bien sur un gars aussi tordu !

L’urine du tailleur

– Mon mari ne se sent pas bien, dit la femme d’un tailleur au médecin, mais il n’a pas voulu venir vous consulter. Voici un flacon de ses urines. Il assure qu’avec ça, vous devez être capable de deviner ce qu’il a. Pour toute réponse, le médecin saisit un flacon vide, fait pipi dedans et dit à la dame :
– Si, à partir de cela, votre mari est capable de me tailler un costume sur mesure alors, moi, j’accepte de lui rédiger une ordonnance.

Le costume taillé dans le meilleur tissu

Sarah amène le petit Samuel chez le vieux tailleur Isaac afin de lui acheter un beau costume pour sa Bar-mitzva . Ils entrent dans la modeste échoppe :
– Bonjour Sahra, bonjour Samy ! Vous venez pour un costume ? Sarah lui fait un topo de la situation et lui précise bien :
– Et surtout Isaac, je veux ton plus beau tissu pour le costume du petit !
Isaac lui promet un costume exeptionnel et il prend les mesures du petit.

Une semaine après, Sarah passe chez le vieil Isaac avec son fils pour prendre livraison du vêtement. Le costume est très joli et va comme un gant au petit Sammy. Après avoir payé (très cher, mais bon, un tissu pareil…), Sarah et Samuel s’en vont prendre le bus. Mais voilà qu’un orage éclate soudain et que, le temps de courir s’abriter, ils sont tous les deux trempés jusqu’aux os. Sarah regarde alors le petit Samy, et là, stupeur : le costume, taillé dans un tissu de pacotille a affreusement rétréci et les bras et jambes du petit Samuel dépassent d’une bonne dizaine de centimètres…

Furieuse, Sarah retourne chez le tailleur en traînant son fils derrière elle, entre furibarde dans la boutique et se retrouve devant le vieil Isaac qui s’exclame en découvrant Samuel :
– Mon dieu, comme il a grandi !

La vérité est tailleur

Un monsieur va voir son médecin parce qu’il a une douleur à l’entrejambe, là, qui le tire sur le côté, puis qui remonte comme ça.
– Ah, mon pauvre monsieur, il fautø amputer. Quand on a une douleur à l’entrejambe, là, qui tire sur le côté puis qui remonte comme ça, c’est très grave, c’est une machinchosite, et l’amputation est inévitable.

Bon. Le pauvre gars va voir tous les spécialistes pour s’assurer qu’il n’y a pas d’autre solution, mais finit par se rendre à l’évidence. Il passe sur le billard.
Mais comme il a perdu beaucoup de poids à force d’inquiétude, il doit refaire sa garde-robe. Il va voir son tailleur.
– Avant tout, cher monsieur, dites-moi de quel côté vous portez.
– Hélas, ça n’a plus d’importance aujourd’hui… (gros soupir)
– Ah mais détrompez-vous, si on se trompe, le costume ne vous ira pas, et vous aurez une douleur à l’entrejambe, là, qui tire sur le côté, puis qui remonte comme ça…