La vraie grivèlerie

STATION-SERVICE :

C’est le seul endroit où tu tiens le pistolet, mais c’est toi qui te fais braquer.

Souplesse à la carte

Dessin de Cops sur les automates de stations-services
Souplesse à la carte

Mauvaise inspiration

Un voyou de Los Angeles a eu la mauvaise idée de s’attaquer aux jeunes passagers d’un minibus, garé à une station-service. Il s’est retrouvé cloué au sol après un bref vol plané. Pas de chance, il était tombé sur l’équipe de judo de l’université de Miami.

Le Belge et le vélo français

C’est l’histoire d’un français qui veut tester sa supériorité sur les Belges. Alors, il se rend en Belgique à vélo et s’arrête à une pompe à essence.
– Bonjour Monsieur, qu’est-ce que je peux une fois faire pour vous ?
– Le plein s’il vous plaît.

Le Belge fait le plein et le français plié en deux de rire lui demande de vérifier les pneus. Le Belge s’exécute avec sa gentillesse légendaire et le français en rit de plus belle.

Il lui demande de laver le pare-brise. Le Belge nettoie le guidon du vélo et le français mort de rire règle le pompiste et veut s’en aller lorsque… il reçoit une gifle magistrale. Ne rigolant plus, il demande pourquoi.
– Ben, j’ai fermé la portière une fois, Monsieur.

La nuit de baise gratuite

C’est un gars qui roule sur une nationale et qui remarque un panneau publicitaire disant :
« Faites le plein chez BP et tentez votre chance à notre grand jeu Une nuit de luxure gratuite avec un chippendale ou une spice girl »

Le gars n’étant qu’un homme après tout, il s’arrête à la station BP la plus proche et fait le plein. Au moment de payer, le pompiste lui dit :
« Pour participer à notre grand jeu Nuit de luxure gratuite, choisissez un chiffre entre 1 et 9. Si le nombre que vous avez choisi est le même que celui tiré au hasard par l’ordinateur, c’est bon ».

Le gars répond :
« 3 »

Le pompiste :
« Ah dommage. L’ordinateur avait choisi pour vous le 7 »

Alors le gars roule beaucoup et fait toujours le plein dans la même station BP dans l’espoir de passer une nuit avec une spice girl… Mais rien n’y fait : Toutes les tentatives échouent lamentablement.

Un beau jour, au bout d’une année d’essais infructueux, il engueule le pompiste :
« Ce jeu est truqué : Je n’ai jamais pu obtenir ma séance de baise gratuite ! »

Et le pompiste de répondre :
« Oh je peux vous assurer que le jeu n’est pas truqué. Vous n’avez qu’à demander à votre femme : Elle a déjà gagné trois fois ! »