Du sperme sur la tête

Un homme à la calvitie très prononcée, un soir, alors qu’il lisait son journal devant la télévision, appelle sa femme et lui tend le journal en s’écriant :
– Lis donc voir : C’est un remède contre la calvitie qu’ils ont mis dans le journal, je pourrais peut-être l’essayer !

Sa femme lit : « Vous êtes partiellement chauve ou même complètement ? Voilà un remède de grand-mères que vous nous livrons aujourd’hui pour résoudre votre problème : Imbibez la peau du crâne de sperme frais et massez lentement une heure par jour jusqu’à apparition des cheveux ! Le résultat est garanti ! »

Sa femme pique un fou rire devant son mari éberlué et s’écrie :
– C’est de l’attrape-nigaud ton truc : depuis le temps que je te suce, j’ai toujours pas de barbe !

L’abus de Viagra

Un gars rencontre son pote pharmacien qui lui dit :
– J’ai un truc vraiment top qui vient d’arriver, tu devrais essayer, ça s’appelle le Viagra.
– Le viagra, ah oui, j’en ai entendu parler, j’veux bien essayer.

Le pote pharmacien lui tend une boite de pilules et lui dit :
– T’en prends un demi, pas plus, au-delà, je garantis pas…
– OK, OK.

Et le gars s’en va, tout content à l’idée de la soirée qu’il va passer. Arrivé chez lui, il se dit qu’il a tellement envie d’assurer qu’il va en prendre un entier. Puis il en prend un deuxième.

Là, il attrape un braquemart colossal et une envie folle de défoncer tout ce qui bouge : il chope sa femme qui passait par là, il la tourne, il la retourne, il lui en fait voir de toutes les couleurs, elle en peut plus, quand on sonne à la porte…

Il va voir, c’est la belle-sœur. Il attrape la belle-sœur, il la tourne, il la retourne, il lui en fait voir de toutes les couleurs, elle en peut plus, quand on sonne à la porte…

Il va voir, c’est la belle-mère. Il attrape la belle-mère, il la tourne, il la retourne, il lui en fait voir de toutes les couleurs, elle en peut plus la pauvre, tant et si bien qu’elle arrive à s’enfuir et va se cacher sous la table de la cuisine, quand on sonne à la porte…

Il va voir, c’est la copine de la belle-mère. Il attrape, il la tourne, il la retourne, il lui en fait voir de toutes les couleurs, elle en peut plus la pauvre, et lui non plus le pauvre.

Il file vite vers le téléphone, appelle le pote pharmacien et lui dit qu’il a déconné en prenant deux Viagra, qu’est-ce qu’il doit faire maintenant ?

Le pote pharmacien répond :
– J’ai un pote qui en avait aussi pris deux, pour se soulager il est allé se la tremper dans du yaourt…

Le gars raccroche, fonce vers la cuisine, ouvre le frigo, prend un yaourt, se la trempe dedans (soupir de soulagement) et la belle-mère, qui voit le spectacle de dessous la table, crie :
– Planquez-vous les filles, il recharge !!!

L’acné de Michael Jackson

Quelle était la différence entre Michael Jackson et l’acné ?

Vous ne risquiez de prendre de l’acné dans la figure qu’après la puberté.

Nu comme un distributeur

C’est l’histoire d’un joueur qui vient de tout perdre en un soir, au cours d’une partie de poker dans un clandé. Les autres joueurs lui ont même pris ses vêtements et ne lui ont laissé que son briquet et un paquet de cigarettes.

Le patron du clandé à simplement fourni au gars une vieille barrique de vin vide pour qu’il puisse rentrer chez lui sans prendre froid. Mais le robinet qui avait permis de vider la barrique a été retiré, et la barrique est donc affublée d’un trou béant en son milieu…

Alors qu’il est à peine sorti du clandé au petit matin, à poil dans sa barrique, le gars voit arriver vers lui trois religieuses. Aussitôt, il décide de se la jouer « statue » et il se colle contre le mur au coin du café, les deux bras bien serrés le long du corps dans sa barrique sans bouger.

Voyant le gars dans son tonneau, les religieuses se demandent à quoi elles ont affaire. La première réfléchit et dit : « regardez cette statue d’un homme nu dans une barrique, ça doit être un distributeur… » et joignant le geste à la parole, elle sort une pièce qu’elle introduit dans une fente que présentait la barrique sur le côté.

Ensuite, elle introduit la main dans le trou, tire quelque chose à l’intérieur et en ressort… un briquet !

Cela amuse beaucoup la deuxième nonne qui introduit elle aussi une pièce dans la fente, puis introduit la main dans le trou, tire quelque chose, et en ressort… un paquet de cigarettes !

La troisième religieuse veut essayer elle aussi, elle met sa pièce dans la fente, introduit la main, tire quelque chose à l’intérieur… mais rien ne vient. Alors elle tire, puis tire encore, et encore, et encore… et finalement elle crie « Victoire ! », elle ressort la main et dit :
« Regardez mes sœurs ce que j’ai obtenu : de la crème Nivéa ! »