Les arguments de Stephen Douglas

Les perles : la politique

À propos de Stephen Douglas :
« Ses arguments sont aussi faibles que la soupe homéopathique que l’on obtiendrait en faisant bouillir l’ombre d’un pigeon mort de faim. »

(Abraham Lincoln)

Rate this post

9 mai 2018 – Buffet froid

Emmanuel Macron instrumentalise le sacrifice d’Arnaud Beltrame pour justifier sa politique… va-t-on nous servir Arnaud Beltrame à toutes les sauces ?

dessin d'actualité illustrant la récupération du sacrifice d'Arnaud Beltrame
9 mai 2018 – Buffet froid

La mère : « Que dirait Arnaud Beltrame qui a fait preuve d’esprit de sacrifice s’il voyait que tu ne veux pas manger ta soupe ?! »
L’enfant : « Il dirait qu’elle est froide, elle aussi. »
(caricature de l’instrumentalisation du sacrifice d’Arnaud Beltrame)

Pas écolo Macron ? Il recycle comme un chef pourtant.

Rate this post

Les seins de la vieille

Deux petits vieux fêtent leurs 60 ans de mariage. Ils décident de retourner à l’endroit de leur lune de miel. Même hôtel, qui n’a pas changé, même groom, même accueil. Ils ont réservé la même chambre qu’il y a 60 ans. Elle non plus n’a pas changé.

Ils demandent au garçon d’étage de leur faire porter une soupe bien chaude dans la chambre, comme il y a 60 ans. La soupe servie, ils se rappellent que lors de leur lune de miel, cette soupe, ils l’avaient mangée tout nus, et ils décident alors de faire pareil. Au bout d’un moment Germaine (c’est son prénom) dit à Adrien :
– Tu sais Adrien, cette ambiance… toutes ces ressemblances… comme il y a 60 ans, ça m’fait tout chose. Tiens, j’vais même te dire plus : ça me chauffe le bout des seins !

Adrien se tourne vers sa femme, l’observe attentivement, et lui lâche très stoïquement :
– Ma pauvre Germaine, j’voudrais pas te faire de la peine, mais c’est pas le contexte ou l’ambiance qui te font ça, …, c’est qu’t’as les seins qui trempent dans la soupe !

Rate this post

Le souper de Giscard et Mitterrand

Il y a quelques années, Giscard et Mitterrand se retrouvent attablés dans un restaurant. Tous les deux sont devant leur bol de soupe et discutent.

Tout à coup Giscard aperçoit une mouche qui vient de tomber dans sa soupe. Mitterrand a juste le temps de goûter la sienne qu’une autre mouche tombe dans son bol.

Alors, Giscard l’avale et rit… et François l’imite et rend !

Rate this post