Tout ça pour un verre d’eau…

Un petit garçon vient de se mettre au lit… 5 minutes plus tard :
– Paaaaaaaaapa !
– Quoi ?
– J’ai soif, tu peux m’amener un verre d’eau ?
– Non, dors maintenant !

Encore 5 minutes plus tard :
– PPPPPPPppppppaaaaaaaaaaapaaaaaaaaaa !
– Quoi ?
– J’ai soif, tu peux m’amener un verre d’eau ?
– Je t’ai dit non, si tu me le redemande, je me lève et je viens te donner une fessée !

Toujours 5 minutes plus tard :
– Ppppppppppppaaaaaaaaaaaaaaapppppaaaaaaaaaaaaaa !
– Quoi ?
– Quand tu te lèveras pour me donner une fessée, tu peux m’amener un verre d’eau ?

Rate this post

L’érection incroyable

C’est l’histoire de trois couples d’amis qui partent à Paris pour fêter le réveillon de la nouvelle année.

Malheureusement pour eux, ils s’y sont pris un peu trop tard et lorsqu’ils arrivent dans la capitale, tous les hôtels sont complets. En fait ce n’est pas tout à fait exact : un petit hôtel dispose de deux chambres mais avec seul lit par chambre.

Nos compères, finalement très heureux d’avoir quand même trouvé un endroit où dormir s’installent en faisant une répartition par sexe : les trois filles dormiront dans le lit de la première chambre, et les trois garçons dans le lit de l’autre chambre.

Ensuite, ils partent faire la fiesta au Trocadéro. Puis, aux petites heures de l’aube, ils rentrent à l’hôtel.

Sur le coup des 10 heures du matin, l’homme qui dort au milieu du lit tape sur le dos d’un de ses voisins. L’autre lui demande :
– Mais… qu’est-ce qu’il y a ?!
– Il faut que j’aille retrouver ma femme, répond le premier à voix basse.
– Et pourquoi donc ? Ne me dis pas que tu veux la tringler à cette heure-ci ?!
– Ben si, j’ai la plus grosse érection que j’ai jamais eue et je ne voudrais pas regretter de ne pas en avoir profité, surtout un jour comme aujourd’hui…
– Dans ce cas, emmène-moi avec toi, répond l’autre.
– T’emmener ? Je fais pas encore dans l’échangisme tu sais. Pourquoi devrais-je t’emmener ?
– Parce que c’est MA bite que tu tiens dans ta main !

Rate this post

Le radar de sommeil

Les perles : des contrôles de police

Pour un excès de vitesse :
« Heureusement que je me suis fait flasher, ça m’a réveillée. Je commençais à m’endormir. »

Rate this post

La nonne gelée

Un prêtre et une nonne sont dans une tempête de neige. Après un moment, ils trouvent une petite cabane. Exténués, ils se préparent à dormir. Il y a une pile de couvertures et un duvet sur le sol, mais seulement un lit.

Gentleman, le prêtre dit : « Ma sœur, vous dormirez dans le lit, et je dormirai sur le sol, dans le duvet. »

Alors qu’il venait juste de fermer son duvet, et commençait à s’endormir, la nonne dit : « Mon père, j’ai froid ». Il ouvre la fermeture de son duvet, se lève, prend une couverture et la pose sur elle.

De nouveau, il s’installe dans le duvet, le ferme et se laisse sombrer dans le sommeil, quand la nonne dit encore : « Mon père, j’ai toujours très froid ». Il se lève à nouveau, met une autre couverture sur elle et retourne se coucher.

Juste au moment où il ferme les yeux, elle dit : « Mon père, j’ai siiiiii froid ». Cette fois, il reste couché et dit : « Ma sœur, j’ai une idée : nous sommes ici au milieu de nulle part, et personne ne saura jamais ce qui s’est passé. Faisons comme si nous étions mariés ».

Enfin exaucée, la nonne répond : « Oui, c’est d’accord ».

Et le prêtre crie : « Alors tu lèves ton cul et tu prends toi-même ta putain de couverture, conasse ! »

Rate this post