Moi, moi, moi…

Lors d’un enterrement de famille, on constata qu’il ne restait plus que deux places dans le caveau. Les trois grands-tantes commençaient à se chipoter :
– Moi, je veux être enterrée ici, dit l’une d’elles.
– Il est hors de question que j’aille ailleurs, déclara la deuxième.

C’est alors que l’aînée, un petit sourire aux lèvres, dit :
– Première arrivée, première servie !

Logique enfantine

Une petite fille dit à sa maman :
– Pour ma fête, je voudrais une poupée.
– Voyons, ma chérie, objecte la mère, celle que tu as est encore en très bon état.
– Et alors ! Moi aussi, j’étais en bon état l’année dernière. Pourtant ça ne t’a pas empêchée de commander une petite sœur.

Oh my god…

Saviez-vous que Mère Teresa avait une petite sœur ?

Si, si, d’ailleurs elle s’appelle Terese B.

Les limites de la conjugaison

À l’école :
– Toto, demande la maîtresse, conjugue-moi le verbe « chanter » à la seconde personne du singulier.
– « Tu chantes », madame, dit le petit Toto.
– Bien. Et si c’est ta sœur qui chante, tu diras…
– ARRÊÊÊTE !

Le mariage du diable

Une femme dit à son mari :
– J’aurai mieux fait d’épouser le diable !
– Tu n’aurais pas pu ma chérie. Le mariage entre frère et sœur est interdit !