SJW

Le Chevalier blanc du Ouaib

image drôle Social Justice Warrior dessin humour flic brigadier gilets jaunes
Le Chevalier blanc du Ouaib

Social Justice Warrior : « Brigadier, à nous deux ! Je suis le Socheul Justaïce ouarior ! C’est une vocation familiale ! Déjà en 1944, mon grand papy tondait des pu[BIP!] Je suis le héraut du politikement korrekt ! Je traque tes pareils sur les rézossocios ! Je t’accuse d’être un homophobe ! Un misogyne ! Un raciste ! Un sexiste ! Un populiste ! Un machiste ! Un suprémaciste blanc ! Un Carnivore ! Et une petite bi[BIP !] »
Brigadier : « Une quoi ? Voici des giléjones nourris au yaourth depuis le début du quinquennat ! C’est des sans-dents mais ils ont les crocs ! Et comme ils ne t’ont pas vraiment entendu t’indigner quand on leur crevait les yeux… »
Social Justice Warrior : « NooOn ! »
Écriteau : « Il est formellement défendu de nourrir les gueux. »
Gilets Jaunes : « Grrr Viande ! Viaaande ! Viande ! Mangé ! RIC ! »

Caroline De Haas

A trop vouloir plaider sa cause
De Haas la féministe explose
A force de voir du mâle partout
Elle a du mal à faire son trou
Car le pays où elle habite
A été construit par des bites
Féminazie, esprit étroit
Même Schiappa veut plus de toi

Lazzi

copie d'écran d'actualité parlant du départ des réseaux sociaux de la féministe Caroline de Haas
Caroline De Haas

« Insultée, la féministe Caroline de Haas quitte les réseaux sociaux. » (source : La Parisienne)

Petite mise au point :
« Je suis fermement opposé à toute violence faite aux femmes. En presque un demi-siècle, j’ai toujours respecté les femmes, qui sont nos égales dans la différence. Je suis par contre également farouchement opposé aux féminazies, qui sous prétexte de combattre pour les femmes ne veulent en fait qu’inverser les choses et oppresser les hommes. L’important aujourd’hui est de ne pas se tromper de combat, tous les hommes ne sont pas des agresseurs en puissance, le comportement masculin face aux femmes est un problème d’éducation, et principalement d’éducation familiale. Le harcèlement n’est d’ailleurs pas la seule conséquence de cette perte de repères et de valeurs, voir par exemple l’incivilité qui devient un fléau français. Une autre frange de cette triste population est liée au pouvoir, qui dénature les rapports humains de la pire manière. Les harceleurs d’aujourd’hui sont pour la plupart des enfants éduqués sans valeurs qui ont grandi dans le mythe grotesque d’une virilité outrancière, seule manière pour eux de se valoriser, et ce n’est pas en oppressant toute la population masculine que l’on résoudra le problème. La misogynie n’est pas masculine, elle est d’abord culturelle. Assimiler les hommes à des agresseurs en puissance, c’est faire aussi des hommes corrects, éduqués, leurs ennemis. »
Lazzi