La tactique à Toto

C’est Toto qui commence tout juste à savoir compter. Un jour que son oncle vient lui rendre visite, Toto tient beaucoup à faire étalage de ses nouvelles compétences. Il demande à son tonton de l’interroger.
– Combien font trois plus quatre ? demande le tonton.

Le petit garçon fait le compte sur ses doigts et dit « sept ».

L’oncle répond :
– C’est bien fiston, mais tu ne peux pas continuer à compter sur tes doigts. Un beau jour, ta maîtresse va se fâcher contre toi. Allez, mets un peu tes mains dans tes poches maintenant.

Et donc le petit garçon met ses mains dans ses poches, puis son oncle lui demande :
– Combien font cinq plus cinq ?

L’oncle voit les mouvements des doigts dans les poches du petit garçon, et puis Toto dit finalement : « onze ».

La décharge du marin

Un marin embarqué à bord de la Jeanne d’Arc depuis plusieurs mois envoie le message suivant à sa petite amie restée à terre :
« Nous serons de retour au port dans 25 jours, le 30 octobre. Ma chérie, tu m’as tellement manqué… Je veux que tu me retrouves sur le quai avec le break de Bernard et surtout, n’oublie pas de poser un matelas à l’arrière, parce que je veux qu’on le fasse dès que j’aurai mis le pied sur le sol. Il est temps qu’on arrive, j’ai les couilles qui vont exploser. À bientôt ma poupée, ton Loulou. »

La fiancée qui n’en pouvait plus elle non plus d’attendre, lui envoya cette réponse :
« Bernard est d’accord pour prêter son break le 30 octobre, et j’ai aussi trouvé un matelas. Je vais me garer au plus près du bateau, mais je te préviens, tu as intérêt à être le premier à toucher le sol, parce que je ne demanderai pas les cartes d’identité à l’entrée ! »

Les vieilles outragées

Deux dames du club du troisième âge prennent le thé devant des petits gâteaux.
– Alors, quoi de neuf depuis la dernière fois qu’on s’est vues ?
– Oh, tu sais ce Monsieur Martin qui vient tout juste d’emménager à côté de chez moi et qui s’est inscrit tout de suite à notre club, eh bien hier soir, nous sommes sortis ensemble. Il est arrivé sur le pas de ma porte avec un bouquet de roses à la main. Ensuite, comme un vrai gentleman, il m’a emmenée au restaurant et nous avons pris un plateau de fruits de mer. Puis, toujours en gentleman, il m’a invité à prendre un verre au piano-bar. Sur le coup de minuit, il m’a raccompagné jusque chez moi, toujours avec la manière. Là, je n’ai pas voulu le laisser repartir comme ça, alors je l’ai invité à rentrer prendre un dernier verre. À ce moment-là, il s’est approché de moi et m’a arraché tous mes vêtements, il m’a tiré de force sur le lit et m’a fait subir les pires outrages !…
– Oh Mon Dieu, répond l’autre, et dire qu’il m’a donné rendez-vous ce soir ! Qu’est-ce que tu crois que je dois faire ?
– Ben, si j’étais toi, je mettrais des vieux vêtements.

Le football selon Björk

« Un match de foot, au fond, c’est vingt-deux spermatozoïdes qui essaient de rentrer dans l’ovule ! C’est pour ça que tous les mecs du monde entier adorent ça ! »

Björk

Le vieux moteur grippé

Un vieil homme de 80 ans se rend à la maternité. Sa femme âgée de 20 ans vient d’accoucher. L’infirmière le félicite mais s’étonne et lui demande :
– Mais, à votre âge, comment avez-vous fait ?
– La bonne mécanique, c’est increvable, répond le vieil homme fièrement, il suffit de faire tourner le moteur de temps en temps pour le décrasser.

L’année suivante le vieil homme et l’infirmière se revoient dans les mêmes circonstances.
– Vous êtes vraiment étonnant, lui dit-elle, vous continuez à faire tourner votre vieux moteur !
– Je pense avoir trouver un régime de croisière adapté, répond le vieil homme.
– Il vous faudra néanmoins penser à changer l’huile, car ce bébé-là, il est tout noir !