serveurs

Le langage du fromage

Au restaurant, un client examine son fromage et maugrée :
– Garçon ! Ce fromage ne me dit rien !
– Ecoutez, Monsieur, déjà il marche tout seul, vous ne voudriez pas qu’en plus, il parle !

Publicité

Les croissants de la veille

Un client veut passer commande pour son petit déjeuner :
– Garçon, un crème et un croisant !
– Certainement, mais ce sont les croissants d’hier !
– Comment ! Ce n’est pas possible d’avoir des croissants d’aujourd’hui ?
– Si monsieur, mais il faudra revenir demain !

2 mars 2018 – Philo de comptoir…

Un petit verre de Vichy ?

dessin humoristique d'un client de bar parlant de la réforme de la SNCF
2 mars 2018 – Philo… de comptoir

René : « Y font chier ces feignasses de cheminots ! Quand je bossais, y m’emmerdaient tout le temps avec leurs grèves ! Bande de privilégiés ! Leur retraite est calculée sur les six derniers mois : ma retraite à moi, elle a été calculée sur mes 25 meilleures années ! »
Barman : « Hé bien, j’espère que tes employeurs ont été généreux avec toi pendant ces 25 années, René. Parce qu’avec l’augmentation de la CSG… »
(caricature de Café du Commerce)

L’appel de la bouffe

blague sur les restaurants, blague restaurants, blague nourriture, blague viande, blague quantité, blague service, blague serveurs, blague portions, blague arnaque, blague fenêtre, blague commerce, blague publicité mensongère, humour

C’est les vacances. En prenant l’apéritif avec ses amis au camping de Bray-Dunes, Paulo raconte que la veille, il a mangé un steak ÉNOOOORME et délicieux (avec frites à volonté bien sûr) dans un des restaurants de la ville.

Émoustillés par le récit de son repas et affamés comme des vaches sur la banquise, tous les convives décident de retourner dans ce restaurant et de vérifier « de goustu » les dires de Paulo.

Lorsqu’ils se présentent dans le restaurant, le serveur place les membres du groupe autour de plusieurs tables au fond.

Après l’examen du menu, la bande de carnivores commande qui un steak-frites, qui une entrecôte-frites qui une bavette-frites.

Mais lorsque le serveur amène les plats, c’est la déception ! Toutes les pièces de viande sont ridiculement petites…

Paulo, très embarrassé vis à vis de ses copains, attrape la manche du serveur :
– Dis moi garçon, hier, quand je suis venu ici, tu m’as apporté un steak énorme. Aujourd’hui, je reviens avec mes copains à qui j’ai vanté ton restaurant, et tu nous apportes des rations de viande pour enfants… Qu’est-ce que ça veut dire ?!
– C’est que », commence le serveur un peu gêné, « hier vous étiez assis près de la fenêtre…