Le défaut d’élocution

Un gars rentre dans un bar et demande au barman :
– D d d do d d d donnez-mmm mmoi un w w whisky et d d d de l’eau si si s’il v v v vous plaît.

Le barman répond :
– V v v vous v v v vou v v voulez d d d des g g gla glaçons ?
– M m m moui.

Le gars, après avoir répondu regarde le barman drôlement. Puis il se dit que le barman, très sérieux, est lui aussi frappé de son défaut d’élocution.

Puis un autre gars vient prendre place à côté du bègue, au comptoir du bar. Le gars commande :
– Un petit blanc sec s’il vous plaît !

Et le barman répond sans aucun bégaiement :
– Tout de suite, je vous amène ça.

Alors le client bègue s’adresse au barman et il lui dit :
– D d d dites d d donc s s s s c’est p p p pas t t t très s s s sympa d de vous f f f foutre d d d de ma g g g gueule !

Et le barman répond :
– J j je m m m me f f f fou t t t foutais p p pas d d de v v vous… J j j je m m m me f f f fou foutais d d d de la g g g gueule d d de l l l l’autre.

Le gazouillis du steak

  • Garçon, je voudrais un steak qui gazouille !
  • Pardon, Monsieur… Qu’est-ce que c’est ?
  • Eh bien, c’est un steak cuit, cuit, cuit !

Au menu de la politique

« Faire parler un homme politique sur ses projets et son programme, c’est comme demander à un garçon de restaurant si le menu est bon. »

Jean Dutourd

Couper les steaks en quatre

Un client interpelle le serveur :
– Garçon, ce steak est une vraie semelle !

Alors le garçon, très diplomate, s’écrie au milieu du restaurant bondé :
– Patron, ce client se plaint que son couteau ne coupe pas !