3 octobre 2018 – Début de tensions entre Brigitte et Manu ?

Ménage à l’Élysée.

dessin d'actualité humoristique sur le couple présidentiel
3 octobre 2018 – Début de tensions entre Brigitte et Manu ?

Emmanuel Macron : « Alors ? Ils sont où mes petits seins d’amour ? »
Brigitte Macron : « Plus bas, Manu… plus bas ! »
(caricature d’Emmanuel Macron et Brigitte Macron)

Tour de poitrine : 95 !

« Une fille qui fait 95 de tour de poitrine et 32 de tour de tête ne peut pas vraiment être mauvaise. Elle peut seulement être légèrement sotte. »

Michel Audiard (Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages)

Les ballons du Paradis

Ce matin-là, le petit Toto entre dans la salle de bains pendant que sa maman est en train de prendre un bain.

L’air très intrigué, le gamin pointe du doigt les seins de sa mère et demande :
– Maman, maman ? C’est quoi ça ?
– Eh bien mon petit chéri, tu vois, c’est des sortes de ballons. Et quand on meurt, ces ballons se mettent à gonfler, gonfler, gonfler, et ils t’emmènent au Ciel, directement au Paradis…

Comme tout gamin, Toto se satisfait de cette explication et s’en va jouer tranquillement avec sa PlayStation.

Quelques jours plus tard, alors que sa mère est dans la cuisine en train de préparer un bon gros pot-au-feu, Toto arrive en courant l’air affolé et lance :
– Maman, Maman, viens vite il y a tatie Florence qui est en train de mourir !
– Quoi ? Qu’est-ce qui se passe ? Où est-elle ?
– Elle dans la remise du jardin, couchée par terre, il y a ses deux ballons qui sont sortis, et papa qui est en train de les gonfler pendant que tatie Florence crie « Oh mon Dieu je viens, je viens ! »…

Quand on sait pas fermer sa gueule

En Écosse, à Gretna Green, le mariage est un peu une industrie. C’est là que l’on peut se marier à l’ancienne, devant un forgeron et sans avoir à publier les bans bien évidemment ! Un peu comme Las Vegas, mais en plus romantique donc.

Un certain soir, un Suisse qui s’était présenté dans l’après-midi devant le forgeron avec une jeune fille arrive à l’hôtel pour célébrer sa nuit de noces.

C’était la première fois qu’il allait faire l’amour à sa partenaire… Il ne l’avait même jamais vue complètement nue.

Au moment de se déshabiller, le Suisse observe d’un œil gourmand son épouse, et il constate avec ravissement ce qu’il avait subodoré : ses seins sont énormes ! Emporté par son enthousiasme, le mari complimente sa femme : « Waow, tu as des seins gigantesques ! ».

Mais, grave erreur, l’épouse faisait depuis son adolescence un grave complexe sur la taille de ses mamelles, et elle le prend très mal : le mari est envoyé manu militari dans le couloir de l’hôtel, avec une couverture dans les bras, et basta.

Le pauvre homme se résigne et pour calmer le jeu, il se couche devant la porte en s’enveloppant dans la couverture. Il va s’endormir lorsqu’un homme s’approche, lui aussi est en pyjama avec une couverture sous le bras et il entame la conversation. C’est un Belge qui s’est retrouvé lui aussi mis à la porte par son épouse pour la nuit.
– Alors vous aussi, vous lui avez fait dit quelque chose qu’elle n’a pas apprécié ?
– Oui, exactement, répond le Belge, c’était la première fois que je voyais ma femme toute nue, et lorsque j’ai vu son bon gros derrière, j’étais fou d’excitation, je lui ai dit : « Hmmm, laisse-moi mettre les mains sur ton gros popotin », et voilà comment je suis arrivé ici.

Le Belge s’installe à côté du Suisse et quelques minutes plus tard, ils sont rejoints par un Français, en pyjama avec sa couverture sous le bras. Le Suisse lui dit en rigolant :
– Alors, comme ça toi aussi tu as mis les pieds dedans ?
– Non, répond le Français, mais, c’est sûr que j’aurais pu sans aucun problème…

Les dictionnaires de Melon et Melèche

Melon et Melèche ont des dictionnaires.
Melon consulte le Larousse et Melèche le Robert.