Artiste baratineur

– Je ne me laisserai plus jamais prendre à ce que racontent les hommes, confie une adolescente à une camarade de la Fac. J’avais rencontré un garçon qui m’avait éblouie en me disant : J’ai vendu plus de 200.000 CD… J’ai couché avec lui en croyant que c’était Patrick Bruel, ou quelque chose d’approchant.
– Et c’était qui, en réalité ?
– Un misérable petit vendeur de chez Virgin.

Erreur de casting

C’est l’histoire d’une fille, divorcée, la quarantaine, enfin, ça va pas trop dans ses affaires, qui se fait chier. Elle en a marre, alors elle décide d’aller dans un bar pour se trouver un mec, pour la nuit.

C’est décidé, ce sera un Noir, elle s’est jamais faite fourrée par un Noir, ça la tente, ce sera un Noir ce soir.

Elle rencontre effectivement un noir au bar, ils boivent quelques verres ensemble et elle le ramène chez elle. Elle se déshabille, s’allonge sur le lit, elle écarte les jambes et dit au gars :
« Vas-y, fais ce que tu sais faire le mieux. »

Alors le noir empoigne sa télé et se tire en courant.

Un incendie c’est show

– Ah ! vous voilà enfin, s’écrie le capitaine des pompiers. Eh bien, vous en avez mis un temps pour éteindre cet incendie qui s’était déclaré, dans un cabaret de strip-tease.
– A vrai dire, explique le caporal, il ne nous a fallu qu’une demi-heure pour venir à bout de l’incendie proprement dit…
– Et les trois heures supplémentaires ?
– ça, c’est le temps qu’il m’a fallu pour rassembler mes hommes.

La fée clochette

Ce sont trois jeunes candidats à la prêtrise. L’évêque s’est déplacé spécialement au séminaire pour leur faire passer un dernier test : le test du célibat. L’évêque conduit les trois candidats dans une pièce, et leur demande de se déshabiller. Ensuite, il demande à chacun de s’attacher une petite clochette au pénis au moyen d’une ficelle toute fine.

Lorsque tout le monde est prêt, une superbe fille entre dans la pièce et vient se placer devant le premier candidat. Elle entame un strip-tease torride… mais n’a pas plutôt enlevé son soutien-gorge que l’on entend le « Tingingling ».

L’évêque prend alors la parole :
– Patrick, je suis vraiment désolé pour vous, mais votre manque de self control vous joue des tours. Emportez vos vêtements et courrez prendre une douche froide. Vous en profiterez pour prier et méditer sur votre faiblesse charnelle.

Pendant ce temps, la jeune fille qui s’était placée devant le second candidat avait continué son strip-tease. Arrivé à la petite culotte, l’évêque pu entendre le « Tingingling ».

L’évêque reprend alors la parole :
– Joseph, toi non plus, tu n’es pas capable de réfréner tes pulsions charnelle. Une douche froide et des prières pour toi aussi.

Et le second candidat quitte la pièce.

A ce moment, la jeune fille est déjà toute nue, en train de danser et prendre des attitudes toutes les plus suggestives devant le troisième candidat… mais RIEN. Elle a beau même se frotter contre le corps de l’éphèbe : Aucune réaction.

L’évêque est très satisfait et il dit :
– Michael, mon fils, je suis vraiment fier de toi ! Tu es le seul a avoir eu assez de force de caractère pour ne pas t’être laissé aller à tes pulsions charnelles. Tu deviendras un prêtre très rapidement. Maintenant tu peux aller rejoindre tes deux compagnons sous la douche…
« Tingingling »