Les vieilles outragées

Deux dames du club du troisième âge prennent le thé devant des petits gâteaux.
– Alors, quoi de neuf depuis la dernière fois qu’on s’est vues ?
– Oh, tu sais ce Monsieur Martin qui vient tout juste d’emménager à côté de chez moi et qui s’est inscrit tout de suite à notre club, eh bien hier soir, nous sommes sortis ensemble. Il est arrivé sur le pas de ma porte avec un bouquet de roses à la main. Ensuite, comme un vrai gentleman, il m’a emmenée au restaurant et nous avons pris un plateau de fruits de mer. Puis, toujours en gentleman, il m’a invité à prendre un verre au piano-bar. Sur le coup de minuit, il m’a raccompagné jusque chez moi, toujours avec la manière. Là, je n’ai pas voulu le laisser repartir comme ça, alors je l’ai invité à rentrer prendre un dernier verre. À ce moment-là, il s’est approché de moi et m’a arraché tous mes vêtements, il m’a tiré de force sur le lit et m’a fait subir les pires outrages !…
– Oh Mon Dieu, répond l’autre, et dire qu’il m’a donné rendez-vous ce soir ! Qu’est-ce que tu crois que je dois faire ?
– Ben, si j’étais toi, je mettrais des vieux vêtements.

Un poète dans l’âme

Un jeune homme entre chez la fleuriste et commande un bouquet de roses rouges. Lorsque le bouquet est préparé, la commerçante lui demande s’il y a quelque chose de spécial à noter sur la carte et le jeune homme à ce moment lui dicte quelques mots.

Un peu plus tard, le gars se retrouve devant la porte de sa dulcinée le bouquet à la main. La fille le laisse rentrer, et prend les roses.
« C’est une touchante attention », lui dit-elle. Puis, voyant le mot, elle lit à haute voix :
« Voici des roses, ô ma douce
Aussi belles que ta frimousse
Pour te dire ma jolie fleur
Quel le vœu de mon cœur
C’est mon rêve Marie-Lise
Il faut que je te bise. »

Alors la fille sourit d’un air narquois et dit :
« Dommage que je ne m’appelle pas Marie-Thérèse… »

Et le gars lui répond :
« Qu’à cela ne tienne, ce n’est pas pour rien que je m’appelle Hercule ! »

Les alcools féminins

Une étude réalisée auprès d’un échantillon représentatif de barmen vient d’être publiée dans la très célèbre revue scientifique « Nature ». Le but de cette enquête était de déterminer la personnalité de la clientèle féminine des débits de boissons en fonction de ses consommations.

Les résultats de cette étude très sérieuse sont ici résumés :

Boisson choisie : Bière.
Personnalité : Sans-façon, peu difficile, terre à terre.
Votre approche : Lancez-lui un défi au billard.

Boisson choisie : Cocktails.
Personnalité : Excentrique, chiante, emmerdeuse.
Votre approche : Évitez-la, à moins que vous ne désiriez devenir son garçon de cabine.

Boisson choisie : Boit un peu de tout, Whisky, Martini, etc.
Personnalité : À de la bouteille et un goût sélectif ; sait ce qu’elle veut.
Votre approche : Vous n’aurez pas à l’approcher ; elle vous paiera un verre.

Boisson choisie : Vin (à l’exception du Gros Plant).
Personnalité : Conservatrice, chic, et sophistiquée.
Votre approche : Dites-lui que vous auriez vraiment souhaité voir Balladur président de la République.

Boisson choisie : Gros Plant
Personnalité : Fille facile ; Pense avoir de la classe et être sophistiquée, mais est loin d’être comme ça.
Votre approche : Faites là se sentir plus intelligente qu’elle n’est…

Boisson choisie : Boisson forte
Personnalité : Toujours fourrée avec ses copains étudiants et bringueurs en attendant de se prendre une cuite et de se faire fourrer.
Votre approche : Coup facile en perspective. Rien de spécial à faire sinon attendre.

Les adieux du fleuriste

Un jeune homme rentre chez un fleuriste :
– Depuis 6 mois, je vous achetais deux fois par semaine, un bouquet de vingt roses pour offrir à ma fiancée. Aujourd’hui, je vous fais mes adieux : vous ne me reverrez plus.
– Vous avez rompu ?
– Pas du tout. Je l’épouse la semaine prochaine…

L’âge séduisant

Un milliardaire à un de ses amis :
– Donne-moi un conseil, je suis tombé amoureux d’une danseuse de 17 ans alors que j’en ai 65… Est-ce que je pourrais lui faire croire que j’en ai 45 ?
– Non. Dis-lui plutôt que tu en as 95…