Le produit de la chasse

Alors qu’ils arpentent la campagne depuis l’aube sans avoir aperçu le moindre lapin, sur les coups de midi, deux chasseurs font une pause.

Le premier fait à l’autre :
– On était bien d’accord pour ne manger qu’une chose sur laquelle on aurait tiré.
– En effet… C’est ce qu’on a dit…
– Bon. Passe-moi les sandwichs. Je vais leur tirer dessus !

La branlette du chef

C’est un gars qui rentre dans un bar sur le bord d’une nationale, et qui voit à l’entrée le panneau suivant :

  • Sandwich au fromage : 5 €
  • Sandwich au poulet : 6 €
  • Sandwich au thon mayonnaise : 7 €
  • Branlette du chef : 25 €

Il s’avance dans la salle, et il se rend compte qu’il y a pour le servir trois adorables barmaids derrière le zinc. S’adressant à un des jeunes filles, il demande :
– Vous êtes celle qui fait les branlettes du chef ?

Elle répond avec un sourire :
– Oui oui, c’est bien moi !

Alors le gars lui dit :
– Très bien. Alors allez vous laver les mains et faites-moi un sandwich au thon mayonnaise.

Faut préciser…

Dans une sandwicherie de la capitale :
– Bonjour. Donnez-moi 2 sandwiches au jambon, dont un sans moutarde.
– Bien sûr monsieur. Lequel sans moutarde ?

La déception du preneur d’otages

Un preneur d’otages lance par la fenêtre de l’appartement où il détient douze personnes prisonnières, ce message destiné au chef de la police dont les hommes assiègent l’immeuble :
– Comment voulez-vous que je crois que vous allez mettre un Airbus et cinq millions d’euros, en petites coupures, à ma disposition, alors que vous n’êtes pas capable de tenir parole pour les choses les plus simples ? Je vous avais demandé un sandwich grec au ketchup et vous l’avez tartiné de harissa !

Les émotions masculines

Sagesse populaire :

« Les hommes ne sont capables que de deux émotions : la faim ou le sexe… Si tu le vois sans érection, fais-lui un sandwich. »