La fidélité c’est très surfait

Hervé, Jacques et Jules arrivent aux portes du Paradis. Saint-Pierre les accueille avec ces mots :
– Je vais vous accorder un moyen de transport pour l’éternité, pour cela, je vais vous juger sur vos péchés.
– Toi Hervé, tu as été mauvais : tu as trompé ta femme plusieurs fois, tu te déplaceras sur un vélo.
– Jacques, tu as trompé ta femme une fois, tu auras une 2CV.
– Quant à toi Jules, tu n’as jamais trompé ta femme, tu auras donc une Ferrari.

Plus tard, Hervé et Jacques retrouvent Jules en train de pleurer sur le capot de sa voiture.
– Qu’est-ce qui se passe, tu as eu la Ferrari, alors pourquoi tu pleures ?

Jules relève la tête et dit :
– Je viens de voir ma femme passer sur un skateboard !

SOS serrurier

Saint Pierre est furieux et le fait savoir autour de lui :
– Je tiens à prévenir tout le monde, dit-il, que jusqu’à nouvel ordre, je suis le détenteur des clefs. Et je tiens, par la même occasion, à prévenir le petit farceur qui s’est cru obligé de changer la serrure par un système de digicode, qu’il ne l’emportera pas au Paradis !

L’infidélité est un plat qui se mange froid…

Deux hommes meurent et arrivent au Paradis.
– De quoi êtes-vous morts ? leur demande Saint Pierre.
– De joie, dit le premier.
– De froid, dit le second.
– Ah ! Reprend Saint Pierre, racontez-moi cela.
– Eh bien, dit le premier, je croyais que ma femme me trompait. J’arrive à l’improviste à la maison où je croyais y trouver le coupable. J’ouvre toutes les portes, je regarde dans les placards, je vais à la cave, je fouille tout, rien. Alors, j’en meurs de joie !
– Ah bon, dit Saint-Pierre. Et vous, dit-il à l’autre, comment êtes-vous mort de froid ?
– Cet imbécile a oublié de regarder dans le congélateur.

Saint-Étienne au Paradis

Un arbitre de football favorise systématiquement l’équipe de Saint-Étienne. Un jour, à cause d’une décision trop partiale, il se fait lyncher par des spectateurs. Arrivé au Paradis, il est pris de remords et confie :
– Saint-Pierre, je ne suis pas digne d’entrer au Paradis, j’ai commis trop d’injustices sur les stades !

Il entend une voix lui répondre :
– Ne t’inquiète donc pas ! Au contraire, réjouis-toi, tu es le bienvenu ici. Je ne suis pas Saint-Pierre, je suis Saint Étienne.

Une pénitence piquante

Un couple, victime d’un accident d’automobile se retrouve soudain devant Saint Pierre. Le vigile du Bon Dieu s’adresse au mari et à son épouse :
– Je tiens à vous avertir qu’il ne faut pas essayer de nous rouler : nous avons les moyens de vérifier vos dires, alors, pas de mensonges !

Et, il se tourne alors vers la femme, tout en disant au mari de se rendre dans une salle à côté en attendant.
– Avez-vous trompé votre mari ? Demande alors saint-Pierre.
La dame, gênée, finit par avouer : « Oui ».
– Combien de fois exactement ?
Après un temps d’hésitation, elle répond : « …Deux fois. »

Saint Pierre appelle un ange-infirmier :
– Rendez-vous dans la salle des pénitences et faites deux piqûres à Madame.

Ils passent alors dans une pièce, voisine où elle reçoit ses deux piqûres. En ressortant, elle s’arrête :
– Mais, où est passé mon mari ?
– Rassurez-vous Madame, il n’est pas perdu : on est en train de le passer à la machine à coudre !