25 juin 2019 – Poiltique de l’autre ruche

dessin d’actualité humoristique sur la visite de Dmitri Medvedev
25 juin 2019 – Poiltique de l’autre ruche

Édouard Philippe reçoit Dmitri Medvedev.
(caricature de Dmitri Medvedev et d’Édouard Philippe)

L’égyptien qui vient de loin

Quel est le comble pour un égyptien ?

Avoir un papi russe…

La ruse des Russes

Ça se passe en Russie. Deux gars complètement bourrés à la vodka sont en pleine virée. L’un des deux est triste alors que son copain est tout gai.
– Qu’est-ce qui te chagrine ? demande le joyeux.
– Ben, tu vois, c’est qu’à chaque fois que je rentre chez moi bourré, ma femme ferme la porte de la maison à clé. Et il faut que je reste dehors, à marcher dans les rues pendant des heures si je ne veux pas mourir gelé. Et ça me crée à chaque fois des problèmes avec la police. Et ensuite, quand ils apprennent au travail que je me suis fait ramasser par les flics, ils veulent me virer… Enfin tu vois, c’est pas terrible comme perspective…

L’autre lui répond :
– Tu sais, j’avais le même problème que toi l’année dernière, mais j’ai trouvé une solution : ma femme aussi fermait la porte de la maison en laissant la clé dans la serrure ; mais juste avant de frapper à la porte de chez moi, j’avais pris la précaution de me déshabiller sur l’escalier, et dès que ma femme ouvrait la porte, je balançais mes vêtements à l’intérieur. Aussi, ma femme me laissait rentrer pour éviter le scandale !
– T’as raison, je vais essayer ça en rentrant

Quelques semaines plus tard, les deux gars se retrouvent pour une nouvelle soirée de beuverie. Le triste est encore plus triste qu’avant.

Le gai lui demande :
– Alors ? Qu’est-ce qui s’est passé ? T’as pas essayé ma méthode ?
– Oui oui, je l’ai essayée. En rentrant, je me suis déshabillé, j’ai appuyé sur la sonnette, la porte s’est ouverte, j’ai balancé tout mes vêtements, puis la porte s’est refermée, et j’ai entendu « Prochaine station : Place Rouge ».

Les sardines de Marseille

Un Américain, un Russe et un Marseillais se retrouvent en vacances dans un camping. Ils en viennent à parler de pêche.

L’Américain dit :
– Nous, les Américains, pour pêcher la sardine, on attache un filet derrière un avion et il n’y a plus qu’à le tirer vers la plage pour prendre 200 kg de sardines d’un coup !

Le Russe dit :
– C’est rien ça ! Nous, les Russes, on attache un gros filet derrière un sous-marin et on ramène au bord 2 tonnes de sardines !

Le Marseillais se gratte la tête et pense : ils sont plus forts que nous, les Marseillais, il réfléchit un moment et dit :
– Chez nous, à Marseille, on est encore plus fort que vous. On pêche la sardine avec un aimant !

Les deux autres se mettent à rire et le Marseillais réplique :
– Parfaitement, chez nous, à Marseille, on pêche les sardines avec un aimant parce qu’elles sont déjà en boîte !

Le temps des russes

Le téléphone sonne chez un cosmonaute russe. Le petit garçon de la famille répond :
– Non ! Mon papa n’est pas là. Il est parti faire trois tours de la Terre en Soyouz. Il rentrera en fin d’après-midi !
– Et ta maman ?
– Maman est partie faire la queue pour les pommes de terre. Elle sera là demain, en fin de matinée.