Noyade assistée

Un gendarme aperçoit un homme dans la rivière et lui crie :
– Baignade interdite ! Vous ne savez pas lire ? C’est défendu de nager ici !

Le baigneur, gigotant comme un forcené et haletant, réussit enfin à lui répondre :
– Je ne nage pas ! Je me noie !
– Bon, soupire le gendarme. Alors faites mais faites vite.

Pour trouver Jésus…

Chez les protestants Baptistes, on pratique le baptême des adultes en les immergeant totalement dans l’eau d’une rivière. Et voilà pas qu’en pleine cérémonie de baptême baptiste, un clochard, rond comme une queue de pelle, arrive en titubant gravement. Voyant le pasteur au beau milieu de la rivière, le clochard le rejoint tant bien que mal en pataugeant.

L’homme d’église qui n’a pas remarqué l’état d’ébriété avancé du gars lui demande :
– Mon frère, es-tu prêt à trouver Jésus ?

Le clochard regarde derrière lui, constate que c’est bien à lui que s’adresse le pasteur et fait :
– Oui Révérend… Hips ! Un peu que je le veux…

À ce moment-là, le pasteur l’attrape par le col, lui plonge la tête sous l’eau, puis il le ramène à l’air libre.
– Est-ce que tu as trouvé Jésus ?
– Nooon… Hips ! J’l’ai pas trouvé…

Le révérend le replonge alors un peu plus longtemps dans l’eau de la rivière et lui demande :
– Et maintenant mon frère, as-tu trouvé Jésus ?
– Hips ! Noooon… Toujours pas…

Énervé, le pasteur laisse l’ivrogne pendant une bonne trentaine de secondes la tête sous l’eau, puis il le récupère enfin et lui demande d’un ton rude :
– Alors bon sang, as-tu enfin trouvé Jésus maintenant ?

Le clochard se frotte les yeux et murmure à l’oreille du pasteur :
– Hips ! Z’êtes sûr que c’est ici qu’il est tombé ?…

La mort de la grenouille

À l’école primaire, un petit garçon s’approche de la maîtresse et lui dit :
« Maîtresse, j’ai trouvé une grenouille au bord de la rivière en venant à l’école ce matin ! »

L’institutrice s’intéresse et demande :
– Et ta grenouille, elle était vivante ou bien elle était morte ?
– Elle était morte maîtresse !
– Et comment savais-tu qu’elle était morte ?
– Parce que je lui pissé dans l’oreille !
– Tu as quoi ?!!!
– Ben, je me suis approché de son oreille et j’ai fait ‘PSSSST !’ et alors elle n’a pas bougé. Alors j’ai su qu’elle était morte.

Le voyeurisme est autorisé

Le long de la berge claire, une jolie jeune fille se promenait. La canicule aidant – un coup d’œil à droite, un coup d’œil à gauche… un autre vers les buissons : personne ! – elle se dévêt totalement avant de plonger dans l’onde fraîche.

À peine est-elle dans l’eau, qu’un garde-champêtre, surgi d’on ne sait où, s’exclame :
– Z’avez pas vu la pancarte : BAIGNADE INTERDITE !

La jeune fille s’offusque :
– Vous auriez pu intervenir avant que je ne me déshabille…
– Non, Madame… seule la baignade est interdite !

Appâter les poissons

Deux pêcheurs à la ligne sont installés depuis le petit matin au bord d’une rivière. Le Didier commence sérieusement à se décourager : Ça fait trois heures qu’il est là et il n’a rien pris ! C’est pas comme le Jacques qui a sorti des carpes, des truites…

Le Didier, écœuré s’exclame :
– Mais comment qu’tu fais ? j’ai essayé tous les appâts possibles et j’y prend rien du tout !
– T’a qu’à faire comme moi ! j’y met 5 euros au bout de la ligne et les poissons, y s’achètent ce qu’ils veulent !