Révolutionnaire de pacotille ?

dessin de Miss Lilou sur les révolutionnaires de pacotille
Révolutionnaire de pacotille ?

Révolutionnaire : « Il faut renverser le pouvoir !! »
Maximilien de Robespierre : « Pas assez couillu ! N’est pas Robespierre qui veut !!! »
(caricature de révolutionnaire de pacotille et de Robespierre – Dessin du 9 juillet 2019)

Le cinéma révolutionnaire

On tourne un film sur la Révolution française. Ce jour-là, on filme la scène de l’exécution de Louis XVI. L’acteur qui joue le rôle du roi a la tête engagée dans la lunette de la guillotine. C’est alors qu’on entend la voix du metteur en scène :
– Coupez !

La justice de Charasse

Les perles : la justice

Au nom du père, du fils Mitterrand et du saint esprit vengeur, Michel Charasse dit tout le bien qu’il pense de la magistrature : « Tout le monde sait que certains juges d’instruction veulent se payer les puissants. Il s’agit d’une vieille vengeance qui trouve sa source sous la Révolution française. » Voilà un propos révolutionnaire.

La curiosité de Charlotte

Les perles : la justice

Quand Charlotte Corday monte à l’échafaud, Sanson, son bourreau, s’efforce de lui masquer la guillotine, afin qu’elle ne la voie pas. D’un mouvement d’épaule, Charlotte Corday le repousse : « Laissez ! lui lance-t-elle. J’ai bien le droit d’être curieuse. J’en ai jamais vu ! »

Le sauvetage de Charlotte Corday

Les perles : la justice

Au matin du 13 juillet 1793, Charlotte Corday pénètre dans la salle de bains de Marat. Le Montagnard fanatique, pourtant ami du peuple, y soigne un eczéma persistant. Elle sort un couteau acheté quarante sols et lui enfonce l’arme dans la gorge. Arrêtée, elle dira simplement : « J’ai tué un homme pour en sauver cent mille. »