La danse dans la religion juive

Un couple se prépare à être converti par un rabbin orthodoxe. Ils se retrouvent pour la dernière réunion préparatoire. Le rabbin leur demande s’ils ont des questions à poser. Le mari en a une :
– Est-il vrai que les hommes et les femmes ne peuvent pas danser ensemble ?
– Oui, c’est tout à fait vrai : pour des raisons de décence, les hommes et les femmes doivent danser séparément !
– Ca veut dire que je ne pourrai plus danser avec ma femme ?
– C’est cela.
– Hmmm. Et qu’en est-il des relations sexuelles ?
– Pas de problème, du moment que ça reste dans le cadre du mariage.
– On ne dit rien sur les différentes habitudes sexuelles ? Sur les positions par exemple ?
– Non rien de spécial…
– Pas de problème pour la position du missionnaire ?
– Non.
– Ni pour la levrette ?
– Non plus…
– Et en position debout ?
– Ah ça NON… ! Ca pourrait conduire à la danse !

Rate this post

La conférence du rabbin itinérant

Cela se passe en Pologne, un rabbin itinérant vient faire une conférence. Il parle devant la communauté des péchés, et de ce qui attend les pécheurs dans l’au-delà. Son discours est effrayant, très imagé, et dure plusieurs heures.

Le lendemain matin, un auditeur le croise dans la rue et lui dit :
– Vous savez Rabbi, votre conférence était vraiment terrible, elle m’a empêché de dormir toute la nuit.
– Ah bon mais pourquoi demande le Rabbi ?
– Et bien voilà, j’ai dormi pendant toute la conférence et du coup je n’ai pu dormir cette nuit…

Rate this post

La collision du rabbin et du curé

Un Rabbin et un curé sont victimes d’une collision frontale. Bien que leurs véhicules soient des pertes totales, les deux hommes s’en sortent indemnes.
– Je n’arrive pas à croire que nous soyons encore vivant ! S’exclame le rabbin. C’est peut-être un signe de Dieu pour nous faire savoir que nous étions destinés à nous rencontrer et à devenir amis.

Tout en parlant, il ramasse une bouteille de vin dans les débris de l’accident et la tend au curé :
– Regarde, elle n’est même pas cassée. Dieu veut certainement que nous la buvions pour célébrer notre chance.
– Je suis sur moi aussi que c’est la volonté divine, répond le prêtre.

Il prend quelques gorgées à même la bouteille et la tend ensuite au rabbin.
– Non merci, dit celui-ci, je préfère d’abord passer l’Alcootest que les policiers ne manqueront pas de nous faire subir…

Rate this post

Le don pour la synagogue

Un inspecteur du fisc se rend à la synagogue et demande à voir le rabbin. L’assistant le conduit dans le bureau du rabbin qui l’invite à entrer et lui offre un siège. – Monsieur le rabbin, un des fidèles de votre synagogue, monsieur Bensoussan a déclaré sur sa déclaration de revenus de l’an dernier avoir fait un don de 10.000 euros pour la remise en état de ce temple. Pouvez-vous me confirmer ce don ?

Le rabbin répond :
– C’est tout à fait exact. Monsieur Bensoussan nous a fait un don de 10.000 euros l’an dernier.

Puis, lorsque l’inspecteur du fisc est parti, il se tourne vers son assistant et lui glisse à l’oreille :
– J’aurai du lui dire : « Maintenant, il VA le faire »…

Rate this post

La perfection de la justice divine

Samuel, David et Nathan ont gagné une jolie petite somme au Loto. A peine la nouvelle est-elle tombée que les trois joueurs commencent à se chamailler pour chacun revendiquer une plus grosse part que les autres : l’un parce que c’est lui qui a choisi les numéros, l’autre parce que c’est lui qui a donné l’argent de la mise, et le troisième parce que c’est lui qui a porté le bulletin chez le buraliste… Incapables de se mettre d’accord, ils décident de demander l’arbitrage du rabbin, homme réputé pour sa grande sagesse. Le rabbin leur dit après qu’ils ont expliqué leur affaire :
– Vous allez devoir partager !
– Mais comment ?, répondent en chœur les joueurs.
– Eh bien d’abord, il vous faut choisir entre la « justice des hommes » qui par nature est imparfaite, ou bien la « justice divine » qui par nature est parfaite. Laquelle choisissez-vous ?
– Nous prenons la justice divine, évidemment !

Alors le rabbin leur dit :
– C’est très bien, c’est la réponse que j’attendais de vous : alors Samuel aura 3/4 de la somme, David aura 1/4 de la somme, et Nathan n’aura rien du tout.

Rate this post