La complexité des vacances

De retour de Grèce, un type raconte ses vacances à son collègue :
– C’était super… Le Parthénon, les îles, l’Acropole…
– Et alors, avec les Hellènes, ça a marché ?
– Heu… non, j’en ai pas vus !

En rentrant chez lui, il regarde dans le dictionnaire à « Hellènes » et se dit : flûte ! Je suis trop bête… ce sont les Grecques. Forcément que j’en ai vus !

L’année suivante, notre bonhomme part en vacances en Suisse. A son retour au bureau il raconte à son ami :
– Ah ! la Suisse. Les montagnes, les chocolats…
– Et alors, avec les Helvètes, ça a marché ?
– Heu… non, j’en ai pas vus !

Le soir, il consulte le dico et soupire : je suis aussi bête que l’an dernier, ce sont les Suisses et je n’ai vu que ça !

Les vacances suivantes, il part pour l’Égypte. A peine revenu au bureau, son copain lui demande :
– Alors, l’Égypte et les pyramides ?
– Pfff… les pyramides, toutes des garces !

13 mars 2018 – Le syndrome du larbin

Le syndrome du larbin, c’est quand tu lèches la semelle de la botte qui t’écrase la figure.

dessin humoristique d'esclaves égyptiens vantant les mérites de leur maître Pharaon
13 mars 2018 – Le syndrome du larbin

Il y a 4000 ans, l’esclave Céefdétis racontait déjà des conneries.
Esclave : « Il faut arrêter de critiquer la fortune de Pharaon : il finance de grands travaux, il donne du travail aux artisans, il crée des emplois… »
Crocodile : « Et grâce à lui, les crocodiles sont bien nourris ! »
Esclave : « Vous pourriez fermer vos put… de gueules ? »
(caricature d’esclaves égyptiens)