7 juillet 2019 – Souriez, vous êtes tracé

La République En Marche veut sanctionner la haine sur internet.

dessin humoristique de Zaïtchick sur la loi anti-haine
7 juillet 2019 – Souriez, vous êtes tracé

Ordinateur : « Vous venez de poster un message de haine ! »
(caricature de la loi sur la haine en ligne)

Quand LREM décide de « moraliser » internet…

Zaïtchick

5 juillet 2019 – Qui aime bien châtie bien…

La fessée est interdite en France.

dessin humoristique de Zaïtchick sur l’interdiction de la fessée en France
5 juillet 2019 – Qui aime bien châtie bien…

Père : « Et alors ? Le flashball reste autorisé ! »
(caricature de famille française)

C’est pas moi…

Deux petits chenapans s’amusent à sauter sur leur lit comme sur un trampoline. Et l’inévitable se produit : le lit s’effondre. La maman, en colère, punit les deux enfants. Le plus jeune pleure et dit :
– C’est pas jute, quand le lit a craqué, moi, j’étais en l’air.

17 juin 2019 – La chasse aux maires est ouverte…

dessin d’actualité humoristique sur le Playmobil de Christophe Castaner, le ralliement des maires Les Républicains et les violences policières
17 juin 2019 – La chasse aux maires est ouverte…

Emmanuel Macron et Christophe Castaner :
« – Mais quel boulet !! C’était un maire Les Républicains qui se ralliait !!!
– Mais patron… J’l’ai pris pour un gilet jaune… J’ai confondu. C’est la chaleur…
– Tu seras privé de Playmobil !
– Oh non, patron… Pas le Playmobil ! S’i’ou plait… »
(caricature d’Emmanuel Macron, de Christophe Castaner et d’un maire Les Républicains)

72 maires et élus locaux Les Républicains retournent leur écharpe et passent chez LREM.

Zaïtchick

Ça rime tellement bien…

Trois sœurs se préparent pour sortir. Au moment de franchir la porte, leur mère leur demande :
– Où allez-vous ?
– Nous sortons avec nos fiancés, maman !
– Qu’allez-vous faire ?

La première répond :
– Moi, quand je sors avec Henri, on rit …

La seconde dit :
– Moi, quand je sors avec Charles, on parle !

Et la troisième annonce :
– Moi, quand je sors avec Blaise…

Sa mère ne lui laisse pas terminer sa phrase :
– Non ! Toi, tu restes ici !