psy

La poule du psychiatre

La secrétaire au psychiatre :
– Docteur, le malade qui se prend pour une poule est revenu.
– Je lui ai pourtant dit que je ne voulais plus le voir, il est guéri.
– Ah bon ? Pour vous remercier, il vous a apporté une douzaine d’œufs.

Le jaune au milieu

– Et ton mari ? Comment ça va ?
– Il fait une psychanalyse depuis deux ans.
– Ah bon ! Et ça l’a changé ?
– Drôlement ! Maintenant, quand je lui sers un œuf sur le plat et que le jaune n’est pas juste au milieu du blanc, il ne dit plus rien.

Publicité

Goujaterie éléphantesque

Lors d’une thérapie de couple, le psy dit à l’homme :
– Votre femme me dit que vous avez fait plusieurs blagues sur son poids ces derniers temps.
– C’est bizarre, je m’en souviens pas…

La femme intervient :
– Ah ? Moi je m’en souviens très bien !

Et l’homme :
– En même temps, les éléphants n’oublient jamais rien…

La porte blonde

Une blonde va chez le psychanalyste et lui raconte :
– Voilà, docteur, toutes les nuits je fais le même rêve. Je suis devant une grande porte et je la pousse, je la pousse, je la pousse à en crever et elle ne s’ouvre jamais.
– Ah bon. Et qu’est-ce qu’il y a d’écrit sur cette porte ?
– Tirez.