T’en as d’autres des questions ?

Le professeur à ses élèves :
– Je vais vous poser deux questions, celui qui aura répondu de façon satisfaisante à la première sera dispensé de répondre à la seconde.
– Voici la première question : Combien y-a-t-il de poils sur la robe d’une jument adulte ?

Un jeune élève lève la main et répond sans hésiter :
– 17 402 328 115, monsieur.

Éberlué, le professeur lui demande :
– Es -tu sûr du nombre ?
– Ah ! Ça, c’est votre seconde question, monsieur !

Jamais mieux servi que par soi-même

L’instituteur :
– Qui peut me dire la différence entre «assez» et «suffisamment» ?

Toto :
– Moi, monsieur : quand c’est maman qui me donne mon dessert, j’en ai «suffisamment», mais pour en avoir «assez», mieux vaut que je me serve moi-même.

Un modèle de concision

Dans une classe du secondaire, le professeur de français qui est aussi professeur de morale donne comme sujet de dissertation : « Abordez, de manière concise, les trois domaines suivants : Religion – Sexualité – Mystère ». Une seule copie a reçu 20/20, la voici dans son intégralité :

« Mon Dieu ! Je suis enceinte ! Mais de qui ? »

L’accostage manqué

Les perles : les réseaux sociaux

« Je me retourna pour faire face à mon professeur. Du reste du cours je ne lui ai pas reparlé et elle est partie avant que j’ai pu l’accosté à la fin du cours. »

(Karim)

9 juillet 2019 – Tout est relatif

dessin humoristique de Zaïtchick sur la rétention des copies du Bac par les professeurs
9 juillet 2019 – Tout est relatif

Jean-Michel Blanquer : « La rétention des copies est inacceptable ! C’est une véritable prise d’otage ! Les élèves et leurs parents doivent pouvoir s’ils le désirent, jeter un œil sur leur copie. »
Fils de gilet jaune : « Justement. Mon père voudrait bien jeter l’œil qui lui reste sur ma copie. »
Police de la pensée : « Attention, ici la police de la pensée, ce message est potentiellement porteur de haine. Il n’existe pas de violences policières. »
(caricature de Jean-Michel Blanquer)